Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Portugal: l'environnement gravement menacé par les incendies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Portugal: l'environnement gravement menacé par les incendies   Mer 31 Aoû - 19:51

Portugal: l'environnement gravement menacé par les incendies

Destruction massive des forêts, animaux menacés, gaz à effet de serre,
érosion des sols, risques de pollution de l'eau: les feux de forêt qui
ravagent chaque été le Portugal menacent gravement l'environnement,
s'alarment les spécialistes.
De 2001 à août 2005, plus de 970.000 hectares (ha) ont brûlé au Portugal, où les forêts couvrent 3,2 millions ha, soit 36% de la superficie du pays, selon un décompte de l'AFP d'après les bilans de la Direction générale des forêts.

»Entre 20% et 25% de la forêt portugaise sont ainsi partie en fumée, sachant que certaines zones ont brûlé plusieurs fois ces dernières années», a expliqué à l'AFP Domingos Patacho, un ingénieur des forêts travaillant pour la branche portugaise de l'organisation écologiste Quercus.

Or le phénomène ne fait que s'aggraver depuis le début des années 2000.
Entre 1980 à 1999, à peine 100.000 ha de forêts avaient brûlé, moitié moins que pour la seule année 2005: entre 180.000 et 221.000 ha de janvier à fin août, selon les estimations.

»C'est une tendance lourde. Nous avons connu une série d'étés très chauds aggravés par des problèmes structurels liés à l'exode rural», a commenté le professeur Cardoso Pereira, de l'Institut supérieur d'agronomie.

Les forêts très morcelées du Portugal sont souvent à l'abandon, les cultures traditionnelles en friches: un terrain idéal pour la propagation des
incendies.

Du coup, »très peu de gens s'aventurent aujourd'hui à investir dans une
forêt qui brûle chaque année», assure M. Patacho, pessimiste sur une
inversion de la tendance.

Les incendies de l'été 2005 ont été alimentés par la pire sécheresse au
Portugal depuis 1945, deux ans après la canicule de 2003, la plus mauvaise année de la décennie avec 450.000 ha brûlés.

»Or les incendies libèrent une immense quantité de Co2 responsable du
réchauffement climatique», souligne l'expert. Le serpent se mord la queue.

Eugenio Sequeira, président de la Ligue pour la protection de la nature
(LPN) et l'un des principaux experts portugais, est aussi alarmiste: »Les
arbres morts, on peut les remplacer. Le problème, c'est la perte de
fertilité du sol et la pollution des eaux».

»Après un incendie, a-t-il expliqué à l'AFP, l'érosion du sol est multipliée
par 100. Les premières pluies ruissellent sans pénétrer. Elles entraînent
les cendres et 40 tonnes de terre par hectare» dans vallées et rivières.

Résultat: »Quatre ou cinq incendies successifs au même endroit, et 30 cm de profondeur de terre accumulés pendant 7.000 ans disparaîssent. Une perte irréversible».

Domingos Patacho s'inquiète, après les futures premières pluies, d'un
»risque de pollution» des eaux du barrage de Castela do Boda (centre), ou un incendie a ravagé en août les monts environnants de Lambrantes.

»Trois millions de Portugais boivent cette eau», un peu moins d'un tiers de
la population du pays, souligne-t-il.

Il craint aussi pour la faune. »Dans les zones brûlées du centre et du nord,
les lapins sont presque tous morts». La survie de l'aigle de Bonelli, une
des espèces les plus menacées d'Europe, est selon lui également en péril
dans le centre, où cette espèce niche dans les arbres.

Les parcs naturels ne sont pas épargnés. Celui de la chaîne de montagnes de Serra da Estrela (centre), joyau du tourisme de randonnée au Portugal, a perdu 10.000 hectares d'espaces protégées depuis janvier.

»La flore va se régénérer, pour la faune, ce sera plus difficile», a averti
son directeur, Fernando de Matos.

Il a déjà élaboré un plan de reforestation qu'il souhaite »modèle pour les
autres parcs»: replantage de pins maritimes, réintroduction d'essences
locales disparues et plus résistantes au feu, comme le chêne ou le
châtaigner.

http://www.tageblatt.lu/edition/article.asp?ArticleId=39072
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Portugal: l'environnement gravement menacé par les incendies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’environnement est menacé:
» BOLIVIE, PEROU : STOP à la menace par U.E sur les forêts tropicales !
» 11 espèces de tortues gravement menacées
» ELIANT Demeter et Weleda menacés
» Site orchidées du Portugal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: L'écologie-
Sauter vers: