Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La passion de tirer pour tuer!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: La passion de tirer pour tuer!   Lun 12 Juin - 17:13

La passion de tirer pour tuer!


http://servihoo.com/channels/kinews/v3news_details.php?id=124022&CategoryID=28

*La passion de tirer pour tuer!*
[01 Jun 2006]

"J'avais une vision très traditionaliste de la chasse. C'était comme des dessins animés où le chasseur rendait orphelin le petit animal en abattant ses parents alors qu'ils étaient partis trouver de la nourriture. Depuis ma première partie de chasse, toute cette vision idyllique des choses a changé", raconte Kathleen, 20 ans, aujourd'hui une passionnée de la chasse.
Son mentor, Lionel Perthault, directeur de chasse au Domaine du Chasseur d'Alain O'Reilly, confirme l'expérience de la jeune fille. "Lorsqu'on initie quelqu'un, il faut laisser la personne libre du choix de tirer ou non. S'il y a une volonté intrinsèque de tuer, la personne tirera", assure-t-il. C'est ce qu'a fait la jeune Kathleen. "On se retrouve dans la nuit profonde de la forêt, après des heures de marche et après avoir fait l'expérience d'une peur indescriptible. Et c'est là qu'on réalise ce qu'est la chasse", raconte Kathleen.

On est ici loin de ce misérabilisme qui veut qu'on ne tue pas de pauvres bêtes sans défense. C'est la patience, la précision, l'amour de la nature et le défi qui se mettent en scène. "Il faut savoir se contrôler, maîtriser la technique du maniement d'armes. On ne se saoule pas la gueule pour aller à la chasse", précise Joe Rouillard, ancien chasseur qui a dû abandonner sa passion faute de temps et de ressources financières.

"On ne vit que dans l'attente de l'ouverture de la saison quand on est chasseur. C'est un autre monde", explique Rex Cangy, directeur de chasse à la Ferme de Ravinale à Sébastopol. Un monde où le chasseur est d'une race particulière. Le chasseur à la fois fascine et repousse. "Mais il faut savoir que c'est une communauté de personnes qui partagent une passion, sans distinction", précise Rex Cangy.

Ce dernier va plus loin et estime que les enfants devraient être initiés à la chasse parce que cela les responsabiliserait à la nature et apporterait "un peu plus de rêve dans leurs vies".

"Il ne s'agit pas que de tuer mais aussi de préserver. C'est loin de tuer pour le seul plaisir de tuer", indique Rex Cangy. Il s'agit de gérer scientifiquement la population d'un chassé. Il y a un rapport proportionnel à respecter entre la taille de son cheptel et l'étendue de ses terres. "Ceux qui croient qu'il est seulement question de flinguer un animal se trompent", précise Lionel Perthault.

Initié à la chasse par son pàre en France, il témoigne aujourd'hui d'un savoir encyclopédique en la matiàre. "Si on n'est pas connaisseur, on peut faire mal. On peut ainsi ne plus avoir de reproducteur si on tue de gros cerfs", dira-t-il ou encore : "La chasse, c'est une relation intime entre le chasseur et sa proie." "Un cerf a plus de défenses que nous. Il est plus intelligent", enchaîne-t-il.

La chasse, confirme Joe Rouillard, est un réflexe profond et naturel. "C'est presque une prière. Chacun en tire le sens qui lui est propre. Cela peut être l'expression d'un prestige social. Mais pour le chasseur, c'est avant tout une question de science et de respect", insiste-t-il. Il en appelle vivement à démystification de la discipline. Quant à l'identité de ceux qui pratiquent, nos interlocuteurs reconnaissent qu'il y a une contrainte financière mais il y en a une autre plus pratique. "Le nombre de personnes admises est déterminé par l'étendue du cheptel", rappelle Rex Cangy.

A Maurice, note Lionel Perthault, la chasse demeure une activité traditionnelle. On se retrouve en groupe, prend son thé ou café, les battues sont lancées...

Ce n'est pas tout à fait la conception qu'en fait Lionel Perthault. Pour lui, il s'agit de partir à l'aventure. "On va chercher un cerf et cela peut prendre 4 à 5 heures. J'essaie de lui faire croire que je suis l'un des siens. C'est toute une symbolique derrière." Il privilégie aussi le tir à l'arc qui traduit, pour lui, un instinct primaire. "Tirer le plus près possible sans se faire repérer et toucher l'animal à son organe vital, c'est cela la chasse. On ne tire pas sur un cerf qui court car là on risque de le blesser. Lorsque cela arrive, on passe toute une nuit à ruminer car on ne sait pas ce qui est arrivé au cerf. Il faut tirer pour tuer", réitère Lionel Perthault. Et à Kathleen de conclure : "Il faut mériter son trophée et le respecter parce que la chasse, c'est une épreuve avant tout".


*Combien ça coûte*

– Une partie de chasse peut coûter autour de Rs 6 000. Une personne qui chasse sur plusieurs "chassés" avec une moyenne de 10 à 12 parties par an peut être amenée à investir plus de Rs 100 000. Si elle chasse sur un seul "chassé", pour deux à trois parties, cela peut lui revenir à un minimum de Rs 25 000. "Quand on est passionné, ce n'est pas une question de coût", note Rex Cangy. Le Domaine du Chasseur propose pour sa part une école de chasse à 400 euros pour une initiation de 48 heures, logement et nourriture compris.
Le prix d'une carabine varie de Rs 40 000 à Rs 300 000. Pour pouvoir faire partie d'un "chassé", il faut aussi avoir la recommandation d'un parrain. Principal critère d'admission : l'adaptabilité et le professionnalisme. Si les règles ne sont pas respectées, le chasseur peut être mis à l'amende ou alors simplement expulsé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: La passion de tirer pour tuer!   Lun 12 Juin - 17:41

Citation :
"Lorsqu'on initie quelqu'un, il faut laisser la personne libre du choix de tirer ou non.

Laisse-t-on le choix à l'animal?

Citation :
S'il y a une volonté intrinsèque de tuer, la personne tirera", assure-t-il. C'est ce qu'a fait la jeune Kathleen.
Et ils disent ça comme si tuer était tout à fait normal...


Citation :
"On se retrouve dans la nuit profonde de la forêt, après des heures de marche et après avoir fait l'expérience d'une peur indescriptible. Et c'est là qu'on réalise ce qu'est la chasse", raconte Kathleen.
Pauvre petit humain armé jusqu'aux dents face aux grands méchants animaux de la forêt...

Citation :
On est ici loin de ce misérabilisme qui veut qu'on ne tue pas de pauvres bêtes sans défense. C'est la patience, la précision, l'amour de la nature et le défi qui se mettent en scène.

Oh oui tiens, l'amour de la nature!! Ben merde!! Je voudrais pas qu'un chasseur m'aime!!!!!!!!!

"
Citation :
Il faut savoir se contrôler
Ne pas céder à cette pressante envie de tuer!!

Citation :
On ne se saoule pas la gueule pour aller à la chasse", précise Joe Rouillard, ancien chasseur qui a dû abandonner sa passion faute de temps et de ressources financières.
Si c'était vrai, il n'y aurait pas besoin de précision...

Citation :
"On ne vit que dans l'attente de l'ouverture de la saison quand on est chasseur. C'est un autre monde", explique Rex Cangy, directeur de chasse à la Ferme de Ravinale à Sébastopol. Un monde où le chasseur est d'une race particulière.

Un monde non-droit des animaux. Egalement dangereux pour les autres humains. Les chasseurs, une race particulière, à exterminer!


Citation :
Ce dernier va plus loin et estime que les enfants devraient être initiés à la chasse parce que cela les responsabiliserait à la nature et apporterait "un peu plus de rêve dans leurs vies".
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGH!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Tuer les animaux, c'est vachement les responsabiliser à la nature et ça leur offre du rêve, c'est sûr!!!!!!


Citation :
"Il ne s'agit pas que de tuer mais aussi de préserver.

Donc, tuer = préserver...
Bon beh alors, on ferait bien aussi de préserver l'espèce humaine.....

Citation :
"Ceux qui croient qu'il est seulement question de flinguer un animal se trompent", précise Lionel Perthault.
Alors là, j'ai du mal à voir autre chose...


Citation :
"La chasse, c'est une relation intime entre le chasseur et sa proie."

Tout comme le bourreau avec son condamné, sans doute...

Faut que je m'arrête là, je me rends malade........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
La passion de tirer pour tuer!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ardèche : une battue pour tuer les chiens errants !
» Petite présentation pour une grande passion
» Méthodes pour tuer pour la fourrure pure cruauté
» Comment faire pour tuer les moustiques écologiquement correct .
» Vos méthodes pour tuer un rongeur destiné à l'alimentation !!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: La chasse et la pêche :: Général-
Sauter vers: