Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Malgré un moratoire, 300.000 baleines tuées chaque année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 36
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Malgré un moratoire, 300.000 baleines tuées chaque année   Lun 12 Juin - 18:17

Malgrè l'existence d'un moratoire : 300 000 baleines sont tuées
chaque année

http://www.walf.sn/societe/suite.php?rub=4&id_art=28860

*Malgrè l'existence d'un moratoire : 300 000 baleines sont tuées chaque
année*
*Le Japon fait figure de tête de file des pays qui, sous le couvert de la
chasse dite 'scientifique', tue des baleines pour commercialiser la majeure
partie de leur viande. C'est ainsi que, depuis 1986, l'empire du Soleil
Levant a tué 8 000 baleines sous ce couvert, ouvrant ainsi la voie à la
Norvège et à l'Islande.*

L'existence d'un moratoire décrété depuis 1986 par la Commission baleinière
internationale (Cbi) et interdisant officiellement la chasse commerciale de
la baleine n'a pas empêché certains Etats de s'y adonner à cœur joie. La
révélation est de l'Ong Wwf Wamer qui, à travers une note parvenue à notre
rédaction, dénonce le fait que des pays se cachent sous couvert de la chasse
dite 'scientifique' pour commercialiser 'la majeure partie de la viande' des
baleines. A en croire les autorités de Wwf, le Japon se trouve au premier
chef de ces pays. Pour cause, 'depuis le moratoire (en 1986), le Japon a tué
8 000 baleines sous le couvert de 'chasse scientifique'. Une situation qui a
amené la Norvège et l'Islande à reprendre respectivement la chasse à la
baleine en 1993 et en 2003.

C'est pourquoi, en dépit 'de décennies de protection légale, certaines
espèces sont au bord de l'extinction', fait remarquer la note de Wwf. Pour
preuve, avance-t-elle, 'sept des treize grandes espèces de baleine sont
encore en danger ou vulnérables, tout comme dix-sept espèces ou populations
de petite baleine, dauphin et marsouin'. Seulement, précise-t-elle, 'la
chasse directe et les captures accidentelles restent les plus grandes
menaces à la survie de ces espèces'. Car, 'plus de 300 000 baleines,
dauphins et marsouins meurent chaque année dans les filets de pêche',
signale le document de Wwf qui poursuit pour s'en désoler qu''à la fin du
20e siècle, beaucoup de populations de baleines, dauphins et marsouins ont
été décimées par la chasse, les captures accidentelles, la dégradation des
habitats et les autres activités humaines'.

En fait, c'est en 1925 que la Ligue des Nations a reconnu la surexploitation
des baleines, mais n'adopte la Convention internationale pour la
réglementation de la chasse à la baleine (Icrw- en anglais) qu'en 1946.

Administrée par la Commission baleinière internationale (Cbi), la Convention
a pour objectif 'de sauvegarder, pour les générations futures, les grandes
ressources naturelles que représentent les stocks baleiniers', note le
document de Wwf. En outre, poursuit-il, 'elle œuvre pour la protection
efficace des baleines tout en rendant possible le développement ordonné de
l'industrie de la chasse commerciale à la baleine'.

Seulement, au sein de la Commission baleinière, passée de 40 membres en 2000
à 66 actuellement, l'on ne parle pas le même langage. Au moment où certains
pays se battent pour le respect de la Convention, d'autres se donnent tous
les moyens pour 'l'ouverture de la chasse à la baleine'. C'est le cas du
Japon qui a dépensé 'des millions de dollars pour avoir une majorité et
contrôler la Commission, en accordant à des pays sous-développés de
substantielles aides au développement et en favorisant leur adhésion à la
Commission'. Des aides perçues au niveau international 'comme un appel pour
pousser ces Etats à adopter la position du Japon en matière de chasse à la
baleine'. Des pays africains qui bénéficient de ces aides, le document cite
'le Bénin, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, le Gabon, la Gambie, la Guinée, le
Mali, le Maroc, la Mauritanie et le Sénégal'. Leur particularité est que,
'traditionnellement, aucun de ces pays n'est ni chasseur ni consommateur de
baleine', explique-t-on.

Outre la chasse, les baleines sont victimes de l'environnement : Considérées
à la fois comme un symbole de lutte pour la sauvegarde des espèces menacées
mais aussi de bons indicateurs des changements écologiques, les baleines
sont caractérisées par leur longévité, leur maturité sexuelle tardive, leur
faible fécondité et des gestations très espacées Elles sont également des
animaux migrateurs qui fréquentent aussi bien les eaux côtières que marines.
Aujourd'hui, en plus d'être en danger d'extinction, à cause de deux siècles
de chasse intensive, elles font face à des dangers tels que la pollution, la
collision avec les bateaux (avec le développement des transports maritimes),
la dégradation des habitats, les changements climatiques, l'exploitation du
pétrole, les captures accidentelles de la pêche.

Elh S. N. DIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Malgré un moratoire, 300.000 baleines tuées chaque année
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» baleines
» massacre de baleines au DANEMARK - pétition
» Le Mexique des baleines
» Peut on voir des baleines dans le nord du Quebec en eté?
» Baleines : Le Japon invité à rappeler sa flotte baleinière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: La chasse et la pêche :: Général-
Sauter vers: