Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La France contre la directive sur les poulets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: La France contre la directive sur les poulets   Jeu 6 Juil - 13:40

La France remet en cause l'amélioration du bien-être des poulets d'élevage


Une délégation de la PMAF (Protection mondiale des animaux de ferme) a été reçue au cabinet du ministère de l’Agriculture le mardi 13 juin. La PMAF a pu exposer son soutien à la proposition de directive européenne pour la protection des poulets dans les élevages intensifs actuellement débattue par les ministres de l’Agriculture.

Sans vraiment rejeter ce projet de directive, le ministère a informé la PMAF de son intention de remettre en cause une limitation aux densités dans les élevages, mesure phare proposée par la Commission européenne et soutenue par le Parlement européen. La proposition actuelle de directive prévoit une limitation à 20 poulets par m2. La PMAF estime que la posture de la France est fortement préjudiciable aux animaux en premier lieu et à l’image qu’elle renvoie du fonctionnement démocratique des institutions nationales et européennes.

Une protection plébiscitée
Tous les sondages le montrent, les Français sont très favorables à l’amélioration des conditions de vie des animaux élevés pour la viande. Le dernier en date (1), réalisé sur 25 000 personnes dans l’Union européenne, le montre sans ambiguïté. Ainsi 64% des Français estiment que le bien-être des animaux d’élevage ne reçoit pas assez d’importance. Ce résultat est même de 10 points supérieur à la moyenne européenne. De plus, pour les Français interrogés dans le cadre de ce baromètre, les poulets sont les animaux dont il faut prioritairement améliorer les conditions de vie.

Comment pourrait-il en être autrement ?...
Les 830 millions de poulets élevés annuellement en France sont presque tous entassés dans des bâtiments fermés et surpeuplés. Du fait de leur croissance très rapide (due à la sélection génétique), beaucoup souffrent de douloureux problèmes aux pattes ou meurent d’insuffisance cardiaque avant même d’être conduits à l’abattoir à un âge pourtant très jeune. « D'après des études faites en élevage intensif, entre 75 et 90 % des animaux ont une démarche altérée, et entre 26 et 30 % ont une démarche sévèrement altérée ».(2) « A partir de l'âge de quatre semaines, les poulets à croissance rapide [poulets d’élevage intensif] passent la majorité de leur temps couchés, et ceci de façon de plus en plus accentuée depuis une vingtaine d'années : ils passaient entre 60 et 70 % du temps en position couchée dans les années 1980 et passent aujourd'hui jusqu'à 80 ou 90 % du temps dans cette posture ».(2)

Directive en péril ; démocratie malmenée
La Commission européenne a présenté en janvier dernier un plan d’action pour le bien-être des animaux. Le plan définit cinq grands domaines d’action prioritaires pour la période 2006-2010 : relèvement des normes minimales propres au bien-être des animaux, encouragement de la recherche et des méthodes de substitution à l’expérimentation animale, introduction d’indicateurs de bien-être normalisés, meilleure information des professionnels et du public sur les questions de bien-être des animaux et, enfin, soutien aux initiatives internationales en faveur de la protection des animaux.
Le ministre français de l’Agriculture Dominique BUSSEREAU a manifesté de vives réticences à l’égard ce plan d’action considérant que le niveau de protection animale dans l’Union européenne était suffisant. Pourtant, les trois-quarts des poules pondeuses, des porcs ou des poulets élevés en Europe subissent les tragiques conditions intensives de l’élevage industriel. En outre, le ministre a également persuadé 19 autres pays de repousser l’adoption d’une directive destinée à protéger les poulets, qui avait pourtant été soutenue par le Parlement européen en février dernier.
La PMAF apelle le gouvernement français à prendre toute la mesure de la forte opposition des Européens à l’élevage intensif, quand bien même le respect de l’opinion publique contreviendrait à des intérêts particuliers.
La PMAF vient d’envoyer un rapport scientifique détaillé sur les problèmes de bien-être des poulets de chair à tous les députés et sénateurs français. La lettre (3) qui accompagne ce dossier demande aux législateurs d’intervenir auprès du gouvernement pour que la directive « poulets » puisse voir le jour rapidement et apporter des avancées significatives.

Notes
(1) Eurobaromètre européen : « Attitudes des consommateurs vis-à-vis du bien-être des animaux d’élevage », étude complète sur le site de la commission européenne.
(2) Etude de l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique) « Faire marcher le poulet : pourquoi et comment » 2004, INRA Prod. Anim., 17, 45-57. Disponible ici
(3) Vous pouvez retrouver cette lettre sur le site de la PMAF.

Actualités connexes
15/02/2006 L'aberration de l'élevage intensif des poulets

Auteur : Protection mondiale des animaux de ferme


Dernière édition par le Jeu 6 Juil - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: La France contre la directive sur les poulets   Jeu 6 Juil - 13:45

La France contre la directive sur les poulets (et le reste aussi)

Commission européenne - L'UE divisée sur le bien-être des animaux d'élevage

http://www.web-agri.fr/outils/Fiches/FichesDetail.asp?id=31969

Le débat sur le plan d'action communautaire sur le bien-être des animaux
d'élevage, qui s'est déroulé lundi 19 juin au conseil des ministres de
l'Agriculture à Luxembourg, a montré les divisions des 25 Etats membres de
l'UE sur ce sujet, selon des sources européennes.

La Commission européenne souhaite, d'ici l'an prochain, établir ou renforcer
les normes communautaires pour l'élevage, le transport et l'abattage des
animaux. Actuellement, il existe des normes communautaires minimales pour
certaines espèces et, pour les autres, chaque Etat membre applique ses
propres règles. Alors que les opinions publiques des pays du nord de
l'Europe (notamment le Royaume-Uni, la Suède et le Danemark) accordent une
grande importance à cette question, qualifiée d'"éthique", les pays du sud
(notamment la France et l'Italie) ont une tradition d'élevage différente,
explique une source diplomatique française.

Les éleveurs européens doutent que les surcoûts de production entraînés par
des normes de production plus strictes puissent être intégralement
répercutés sur les consommateurs et craignent que cela ne profite surtout
aux pays concurrents comme le Brésil, indique cette même source. La
discussion de lundi a porté notamment sur l'élevage des poulets de chair,
sur lequel le commissaire européen à la Santé et à la protection des
consommateurs, Markos Kyprianou, veut rapidement légiférer. Les 25 se sont
opposés en particulier sur la densité des élevages, la Commission proposant
une densité maximum de 38 kg de poulets par mètre carré.

La France s'est portée en tête de la contestation, soulignant que le secteur
avicole était déjà durement touché par la crise de la grippe aviaire. "Si
certains pays veulent le faire (imposer de nouvelles normes d'élevage plus
strictes, ndlr), qu'ils le fassent mais sans imposer de mesures au niveau
communautaires", a estimé le ministre français de l'Agriculture Dominique
Bussereau. Faute de majorité qualifiée, la directive (loi européenne) sur
les poulets de chair ne devrait être adoptée pour l'instant, a indiqué une
source communautaire.

Source : AFP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
La France contre la directive sur les poulets
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pétiton contre les mauvais traitements infligés aux poulets
» Des trucs contre la chaleur
» Poulets contre frelons!
» Chaux contre Ciment
» aboie contre son maitre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: Les industries et les élevages pour la consommation :: Général-
Sauter vers: