Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Anti-limaces « bio » et chimie de synthèse (conversation)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 36
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Anti-limaces « bio » et chimie de synthèse (conversation)   Jeu 6 Juil - 16:21

anti-limaces « bio » et chimie de synthèse
Répondre à : Agriculture_bio@yahoogroupes.fr

(Se lit à partir du dernier message)


Salut Jean-François,

Heu, et à part l'élimination, rien de moins primitif ?

Désolée d'insister, ce n'est pas une question de morale
mais de structure de comportement et de lois physiques :
si nous détruisons ce qui nous entoure, nous ne pouvons pas
nous plaindre d'etre détruit à notre tour par des forces que
nous ne maitrisons pas. C'est comme qui dirait une loi
de cause à effet, de causes et de conséquences.

Donc si nous voulons vivre dans un monde plus vivable,
non régi par la loi de la jungle, commençons par ne pas
la générer nous-mêmes, sans quoi elle nous revient dessus
comme un effet de boom-rang. Nous allons ensuite
nous plaindre, nous situer en victimes, rendre les autres ou
Dieu responsables de nos malheurs, et c'est complètement à
côté de la plaque parce que c'est nous qui les provoquons.
En revanche si nous changeons la structure de notre relation
avec le monde environnant, nous générons alors des effets
différents. "L'homme est un tout psychosomatique dans son
milieu qui le pénètre et auquel il réagit" Korzybski.

Le monde extérieur est le reflet et le résultat de notre monde intérieur :
les désordres qui s'y produisent prennent leur source dans nos têtes.
=> une plus grande maîtrise du monde extérieur commence
avec une plus grande maîtrise de notre espace intérieur.
Avant d'etre actualisée, une guerre prend sa source dans les pensées, les
sentiments
et les émotions, des gens qui les génèrent et les alimentent.

Ceci dit, ce que je dis là n'engage que moi, c'est une question d'opinion,
et chacun a parfaitement le droit de ne pas la partager.
Je vous la donne, vous en faites ce que vous voulez.
Vous pouvez tout à fait penser que je me trompe, et je suis
toute prete a l'entendre, mais une fois que vous aurez essayé,
pas avant.

:-)

Isabelle


----- Original Message -----
From: "rivierejf2000" <rivierejf@free.fr>
To: <Agriculture_bio@yahoogroupes.fr>
Sent: Tuesday, June 13, 2006 12:42 PM
Subject: [Agriculture_bio] Re : anti-limaces « bio » et chimie de synthèse


Re-bonjour tout le monde :-)

Au sujet des limaces, il est semble t-il possible de les éliminer
en pulvérisant une macération de feuilles et de fleurs d'absinthe.

Vous pouvez aussi d'obtenir de bons résultats en pulvérisant 100
grammes du sulfate de cuivre dilués dans dix litres d'eau.

Toutes ces pulvérisations sont à réaliser en soirée aux heures ou les
mollusques sortent de leurs trous :-)

Bonne chasse.

Votre modérateur. Jean-François.

PS. : Il existerait dans le commerce des pièges à limaces à remplir
d'un mélange de bière et d'eau. Mais une simple bouteille plastique
coupée en deux et (remplie du même mélange) peut faire l'affaire.

--- Dans Agriculture_bio@yahoogroupes.fr, Si Bennasseur Alaoui
<nasser_alaoui@y...> a écrit



Chère Madame Baudro-Aubert, bonjour

Je vous remercie pour vos propos concernant les méthodes


naturelles et douces pour éviter les dégats sur les cultures sans
éliminer les bestioles. Pouvez-vous donner le nom ou la photo de la
plante qui élogne les taupes?



Salutations.

Si Bennasseur Alaoui

Baudron-Aubert Isabelle <i.aubert@i...> wrote:
Pour ce qui est des limaces, à l'échelle d'un potager, le plus


efficace et


pas cher que j'ai trouvé était d'entourer celui-ci de cendre


récoltée dans


la cheminée.
Les escargots et loches ne franchissent pas la cendre, qui joue le


role de


barrière.
L'efficacité diminue après une pluie : la cendre humide sêche, il se


forme


une sorte de croute sur laquelle les bestioles peuvent passer.

Moi ca m'ennuie un peu de toujours tuer les bestioles, surtout dans une
liste d'agriculture bio. L'homme maitre de la nature qui se donne le


droit


de tuer tout ce qui bouge, je trouve qu'on a déjà donné vu que ca


fait des


siècles qu'on applique, que le résultat est absolument navrant, et


cela ne


me semble pas "bio" du tout.
Donc si plutot que de continuer à faire dans le massacre tous


azimuts on


tentait de trouver un compromis avec la nature, j'aimerais autant.

Pour ce qui est des taupes par exemple, j'ai commencé par me ruiner en
bombes fulmigènes hors de prix, complètement inefficaces et hors de


prix,


puis à écumer tout ce qu'il y avait sur le marché, en vain, jusqu'à ce
qu'une collègue de boulot m'apporte une plante qui éloigne les


taupes, que


j'ai mise dans le jardin, et qui se développe comme du chiendent.


Dégoutées,


les taupes ont abandonné le terrain et ne sont plus revenues.

:-)

Isabelle
----- Original Message -----
From: "ppam_bio" <ppam_bio@y...>
To: <Agriculture_bio@yahoogroupes.fr>
Sent: Wednesday, June 07, 2006 2:47 PM
Subject: [Agriculture_bio] anti-limaces « bio » et chimie de synthèse


Bonjour,

L'orthophosphate de fer est autorisé en tant que molluscicide par le
règlement européen de l'agriculture biologique. Cette substance
présente en effet un profil toxicologique particulièrement
favorable. Cependant, il semblerait que les préparations
commerciales à base d'orthophosphate de fer contiennent également de
l'acide éthylènediaminetétraacétique (EDTA), une molécule organique
de synthèse. L'EDTA a la propriété de réagir avec certains ions
métalliques (ex : le plomb), affectant ainsi la capacité de ces
éléments métalliques à être absorbés par les organismes vivants.

La composition d'un anti-limaces à base d'orthophosphate de fer est
donnée ci-après :
Orthophosphate de fer (III) 10,00 g/kg
Couleur: bleu patenté (E 131) 0,10 g/kg
Stabilisateur: acide éthylènediaminetétraacétique (EDTA) - 10,80
g/kg
Sucre 25,00 g/kg
Farine de blé 954,10 g/kg
(Source : CEE, 14/1/2004. Projet de révision de l'annexe
II «Substances autorisées». Voir <
http://ec.europa.eu/comm/food/fs/ifsi/eupositions/ccfl/ccfl_cl2003-
28_fr.pdf>)

Ma question est la suivante : l'utilisation de l'EDTA pour lutter
contre les limaces est-il tolérable en agriculture biologique ? Ne
risque-t-on pas d'augmenter indirectement la teneur des denrées
alimentaires en métaux lourds ?

Merci pour votre réflexion

Michel DECREM
Stagiaire technicien conseil en AB - CFPPA le Rheu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Anti-limaces « bio » et chimie de synthèse (conversation)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» anti-limaces
» Ail coupé dans mon jardin ?????
» Astuces jardinages non dangereuses pour animaux
» MAISON - ATTENTION ! DANGER POUR NOS PETITS COMPAGNONS
» Raticide et anti limaces.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: La faune sauvage :: Général-
Sauter vers: