Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sciences Humaines : article "meurtre alimentaire"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Sciences Humaines : article "meurtre alimentaire"   Mar 18 Juil - 14:02

Revue Sciences Humaines : article "meurtre alimentaire" et antispécisme


Dans la revue Sciences Humaines de août 2006 pages p66-67, il y la critique (signée Nicolas Journet) des 3 livres sur les animaux, dont "L'éloquence des bêtes - quand l'homme parle des animaux" de Sergio Dalla Bernardina (professeur d'ethnologie à l'université de Brest où il dirige le séminaire permanent d'anthropologie de la nature, "Ordre naturel et bricolages humains").

Extrait de l'article :
<<
Reste le meurtre des bêtes qui, malgré son caractère routinier, n'a cessé de
hanter l'arrière-plan de la morale humaine. De nos jours, deux figures en
portent le poids : le chasseur, qui tue les bêtes sauvages, et le boucher,
qui massacre à tour de bras les animaux à viande. Curieusement, c'est encore
le chasseur qui est le plus souvent attaqué : malgré la relative modestie de
ses prélèvements, ce qu'on lui reproche (et peut-être lui envie), c'est le
plaisir qu'il prend à tuer de jolies bêtes. Chez le chasseur, jouissance et
cruauté cohabitent, de même que chez l'amateur de corrida, sans pour autant
se déchaîner (il y a des règles). Mais tout le paradoxe tient au fait que le
pourfendeur urbain de la chasse est aussi un grand amateur de documentaires
animaliers, où l'on voit le léopard saigner la gazelle dans sa course ou
l'ours étriper la chèvre. Le cinéphile antichasse jouit donc par procuration
: il pratique le meurtre par animal interposé. Accéder à ces expériences
interdites au civilisé exige un filtre, et l'animal -excusé par sa condition
de dominé- en est un.

Dans la recherche de nouveaux espaces de compassion (et de dénonciation du
mal commis par l'homme), l'animal occupe une place de choix,
particulièrement investie par le mouvement antispéciste. Les antispécistes,
on le sait, professent l'abandon de toute discrimination entre espèces :
l'abattage est un « meutre alimentaire », l'expérimentation animale un
crime, et l'élevage de masse une torture. « Les antispécistes, écrit S.
Dalla Bernardina, sont des gaffeurs : ils proclament tout haut ce que
l'humanité sait depuis toujours, mais préfère passer sous silence,
c'est-à-dire que les animaux sont des personnes. »
>>

A noter qu'en page 25 de la même revue un article d'une demi-page titré "Un
carnivore parfois compatissant" (qui au passage utilise aussi le terme
"antispéciste") qui fait la critique de l'intervention de G. Cazes-Valette :
"Les Français sont contre la viande ... tout contre" qu'on peut lire sur :
http://www.lemangeur-ocha.com/fileadmin/images/dossiers/Cazes_VAlette_r_sum__colloque_ocha.pdf

Si vous voulez les scan des articles complets, me les demander par mail
privé.

Antoine antoine.comiti@gmail.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Sciences Humaines : article "meurtre alimentaire"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Meurtre" entre rate.
» A méditer... article initié par le site "aquabase.org"
» Programme alimentaire Mormon : les "Basic-Four"
» Article sur les bichons et PCL dans "Chiens 2000"
» Paramécies au "betta carotène"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Infos, articles, communiqués-
Sauter vers: