Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La corrida glorifiée par Arte!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: La corrida glorifiée par Arte!   Mar 18 Juil - 21:10

Message de "Coralie FAMBRINI" cofram@hotmail.com

La corrida glorifiée par Arte!


On peut réagir ici:

"votre avis sur l'émission" sur
http://www.arte-tv.com/fr/histoire-societe/ARTE_20Thema/876714.html
Il y a une case où l'on peut faire un commentaire.

On peut aussi écrire là:
http://www.arte-tv.com/fr/services/tout-sur-ARTE/service-telespectateurs/39182.html

Je pense qu'il ne faut pas hésiter à faire aussi des courriers postaux:

ARTE G.E.I.E.
Service Téléspectateurs
4, Quai du Chanoine Winterer
F-67080 Strasbourg Cedex


Voici ce que j'ai envoyé.


Je voudrais surtout vous parler de l'émission qui sera diffusée le 23 juillet, sur la corrida et le torero Manuel Benitez. Je suis abasourdie: dans votre texte d'annonce, vous présentez la corrida comme quelque chose de beau, d'artistique, et ce torero en termes élogieux ("sa destinée exceptionelle")... La barbarie tauromachique consiste à torturer et tuer lentement un animal: Il s'agit d'une maltraitance animale extrême.
Savez-vous que cela est interdit dans la plupart des pays et des régions de France? En France, une députée courageuse a déposé une proposition de loi pour demander que cette interdiction s'étende à toutes les communes de France, pour que l'on cesse de tolérer la barbarie. Savez-vous que des millions de personnes s'opposent à cette pratique ignoble, et que de nombreuses villes d'Espagne se sont positionnées comme villes anti-taurines, c'est-à-dire refusant la cruauté de ceux qui prennent plaisir à massacrer des animaux? Pourquoi faire la promotion de ce milieu avec autant de complaisance? Feriez-vous de même pour les pratiques d'excision ou pour les executions qui ont lieu en Chine? (Ah oui mais dans le cas de la corrida, "ce ne sont que des animaux", n'est-ce pas...). Les personnes dans ces pays qui ont l'habitude de ces "traditions" trouvent cela normal...
Pourquoi ne pas plutôt faire un thema sur la défense animale, je veux parler de tous ceux et celles qui consacrent de l'énergie à dénoncer les tortures perpétrées sur les animaux? Le mouvement des droits des animaux ne fait que croître, dans tous les pays. Il y a urgence à faire cesser des pratiques aussi ignobles que la tauromachie, au lieu de les encenser comme vous le faites, à ma plus grande déception.
Une téléspectatrice du sud.


From: didier <cac83-frejus@tele2.fr>
To: destinataires inconnus:;
Subject: L'assassin el cordobés et la corrida glorifiés par ARTE :
Réagissons!
Date: Tue, 18 Jul 2006 02:04:41 +0200

Programmes |
Histoire & Société | Art & Musique | Cinéma & Fiction | Connaissance &
Découverte


Programmes
Flâneries
Le réformateur du Flamenco
Guerre civile
Inquisition
L'Espagne culinaire
Quiz

Le soleil se lève aussi | El Cordobés, le dernier calife

Dimanche 23 juillet 2006 à 22h55
El Cordobés, le dernier calife

L’itinéraire flamboyant de Manuel Benitez, dit El Cordobés, orphelin de la guerre civile et petit paysan analphabète devenu torero adulé. Le régime franquiste, avec l’aide de la télévision, en avait fait une icône.

Documentaire, France/Espagne, 2005, 84 min., Coproduction : ARTE, TVE, ALEA DE
Réalisation: Albert Solé

C’est longtemps après avoir définitivement quitté l’habit de lumière que Manuel Benitez, dit El Cordobés, retraité depuis 1980, fut élevé par sa ville de Cordoue à la dignité de “cinquième calife de la tauromachie”.
Celle qui lui conféra cet honneur – jamais accordé jusque-là à un matador de son vivant – était la première communiste élue maire de l’Espagne démocratique, Rosa Aguilar, que son papa aficionado avait bien des fois amenée, petite, applaudir “le torero fou” dans les arènes de la ville.

Une preuve que l’aura d’El Cordobés, érigé en icône populaire par le régime franquiste dès la fin des années 50, allait bien au-delà de la protection intéressée du Caudillo. Sa marque était une audace folle, inégalée, violant allègrement l’orthodoxie tauromachique et payée de “deux mètres de cicatrices” sur un corps blessé des centaines de fois. Un mépris absolu du danger et de la souffrance que le journaliste Tico Medina résume ainsi : “Il avait l’essentiel pour devenir torero : la faim.” Quand il débute à Madrid comme espontaneo (un torero amateur qui saute les barrières pour tenter de se faire applaudir), Manuel Benitez est un orphelin analphabète et famélique.

Pris en main par El Pipo, un entraîneur dans la débine qui a vu en lui l’étoffe d’une star, il devient en moins de deux ans, au milieu des années 50, le "torero du peuple", qui fait accourir aux arènes des foules de plus en plus nombreuses, subjuguées par ses sauts de grenouille ou ses banderilles coupées en trois, plantées au plus près de la bête et de la mort. Il est aussi, ajoute Tico Medina, le "premier torero médiatique", incarnant à sa façon la modernité dans une Espagne qui étouffe sous le poids conjugué de la dictature et de l’Église. Le régime, qui ne manque pas de faire programmer ses corridas le 1er mai pour distraire les manifestants potentiels, contribue activement à asseoir sa gloire.

"L’homme le plus célèbre du pays, à part Franco"
Riche en archives (la carrière d’El Cordobés correspondit à l’avènement de la télévision) comme en témoignages (à commencer par le sien propre et celui de son petit dernier Julio, devenu novillero à son tour), le documentaire d’Albert Solé retrace chronologiquement cette destinée exceptionnelle, au miroir de l’histoire récente, de 1936 à aujourd’hui.
Dans les pas de celui qui fut "l’homme le plus célèbre du pays, à part Franco", revenu désormais à un relatif anonymat, on entre de plain pied dans l’univers de la tauromachie, profondément ancré dans la culture espagnole.

---------------------
Corrida
THEMA
Dimanche 23 juillet 2006 à partir de 20h40
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
Arkana
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: La corrida glorifiée par Arte!   Mar 25 Juil - 13:53

Soirée corrida !!!!


Ce soir sur Arte et sur Canal+ ils nous mettent encore des soirée corrida !!
quelle honte !!

J'ai laissé un message à Arte

Vous allez sur le site d'Arte et cliquer sur contactez nous, après sur
service des téléspectateurs en haut et en mettant votre mail, vous
remplissez les cases et dites ce que vous pensez !!

Pour Canal je n'ai pas encore pu y aller car mon internet me fait des
misères mais je pense que cela doit être pareil !!

Merci de leur laisser un message même simple (style A BAS LA CORRIDA OU NON
A LA CORRIDA) pour leur dire ce que vous pensez de leur soirée corrida !!


http://www.arte.tv/fr/services/tout-sur-ARTE/contacts-credits/411158,CmC=411160.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
La corrida glorifiée par Arte!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cyber-action contre la corrida ...
» Mini-Monstres en Amazonie - Arte (2x43mn)
» ‘Notre poison quotidien’ sur ARTE le 15 mars 2011 à 20 h 40
» emission sur lac malawi mardi 6/01 a 18h15 sur arte
» Non à la corrida à l'école !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: La corrida :: Agir!-
Sauter vers: