Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettre à Pierre Arditi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Lettre à Pierre Arditi   Ven 9 Sep - 21:42

A l'attention de Monsieur Arditi

Monsieur

Je pensais curieusement aussi qu'avec l'age on devenait plus sage et que les propos extrémistes désertainent nos pensées.

Le sang épais giclant des plaies d'un taureau torturé ressemble donc selon vous à un jet de vie !! Avez vous la même impression lorsqu'il gicle des artères sectionnées d'un humain, ou ce ressenti est-t-il seulement réservé aux animaux ?

Avez vous donc tant de mépris pour la vie et la souffrance d'un taureau pour ne pas voir autre chose qu'une trainée de peinture déchirant le ciel ?

Vous lisez comme une trace de vie dans ces éclaboussures de sang !
Vous avez raison, il ne lui reste qu'une trace de vie, et une grande promesse de mort.

Mais vous reste t il un peu d'humanité pour voir une bête traquée, torturée qui ne doit rien comprendre à cette folie humaine, pas très humaine d'ailleurs !

La tauromachie n'a rien de poétique, monsieur, elle n'est que l'expression d'une violence macabre et malsaine, et les paillettes de quelques guignols sont de la poudre aux yeux des adorateurs des ces sinistres spectacles.

Ha oui, c'est beau, l'arène, la foule en délire, et ce sang rouge qui gicle, tout un art d'abattre cette bête puissante (pourtant déjà amoindrie) déculpabilisant ceux qui ne viennent que se repaitre de violence. Oubliés , les piques enfoncés mâchant les chairs, la tête baissée du taureau parce que ses muscles sectionnés, oubliés ! C'est donc si jouissif de regarder la mort, le derrière sur les gradins sachant qu'on ne risque rien ?

Mais il ne reste à vos yeux que la poésie ! Je vous attribuais plus de talent poétique, quelle déception !

Etrangement la poésie, je la vois en regardant un pré ou paissent ces animaux, inconscients encore de la bêtise et de la cruauté humaine.

Votre coeur est t il devenu si sec, qu'il réclame de la poésie jusque dans cet acte barbare ? Allons, Monsieur, ne salissez pas la poésie avec vos déclarations douteuses !

Je vous adresse mes salutations, politesse oblige.

Me Vayssière Maryline
Présidente de l'Association Ta patte dans ma main

http://tapattedansmamain.monsite.wanadoo.fr
Sait-on jamais s'il vous prenait l'envie de vous racheter !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
Delphine14
P'tit Nouveau


Nombre de messages : 18
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Re: Lettre à Pierre Arditi   Dim 25 Sep - 20:17

c'était quoi clarement ses propos?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: Lettre à Pierre Arditi   Lun 26 Sep - 23:40

Ben c'est re-dit +- dans la lettre... Relis bien... C'est à propos de la corrida... Il trouve cela très beau et très poétique en gros...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre à Pierre Arditi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre à Pierre Arditi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pierre Arditi (Meilland - 2009)
» Mettre une pierre dans mon aquarium.
» pierre de sel
» Fabrication d'une caverne en pierre de lave
» Aquarium st pierre (Le Cannet - 06)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: La corrida :: Agir!-
Sauter vers: