Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un gérant d'animaleries condamné pour mauvais traitements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Un gérant d'animaleries condamné pour mauvais traitements   Lun 25 Sep - 1:18

Un gérant d'animaleries parisiennes condamné pour mauvais traitements


Le gérant de quatre animaleries des quais de Seine à Paris a été
condamné vendredi en correctionnelle pour des mauvais traitements infligés
aux animaux à 5.000 euros d'amende et une interdiction de trois ans
d'exercer un métier en relation avec l'élevage d'animaux.

L'attention des services vétérinaires avait été attirée par un courrier
anonyme sur l'activité de quatre magasins situées sur le quai de la
Mégisserie (1er arrondissement de Paris), célèbre pour ses boutiques
proposant oiseaux, chiots ou poissons aux badauds.


L'enquête allait révéler que Jean-Pierre Lieuvin, 56 ans, le propriétaire
des magasins "L'oisellerie du Châtelet", "La Perruche Bleue", "Le Paradis
des Oiseaux" et "L'Aqualumineux" possédait un élevage d'une quarantaine de
chiens, tenu dans des conditions d'hygiène très insuffisantes (cages sans
eau et pas nettoyées...), dans son château situé en Seine-et-Marne.

Poursuivi pour mauvais traitements mais aussi contrebande de marchandise
prohibée, acquisition et détention de chien dangereux, M. Lieuvin n'a été
reconnu coupable que de la première infraction.

Outre sa condamnation pénale, il devra également verser mille euros à
chacune des associations parties civiles: la Société protectrice des animaux
(SPA), la fondation "30 millions d'amis", la confédération nationale des SPA
de France, la fondation Brigitte Bardot et l'association One Voice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: Un gérant d'animaleries condamné pour mauvais traitements   Mer 27 Sep - 22:57

Le Monde du 08/09/2006



Bien dit;

"Il faudrait que M. Lieuvin se souvienne que les animaux ne sont pas qu'une
marchandise destinée à faire de l'argent mais sont des êtres sensibles qui
souffrent physiquement et psychiquement", a affirmé la représentante de
l'accusation.


http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-28112334@7-52,0.html


Condamnation requise du gérant de quatre animaleries parisiennes

AFP 08.09.06 | 20h04

La représentante du parquet de Paris a requis vendredi la condamnation du
gérant de quatre animaleries situées sur les quais de la Seine à Paris pour
des mauvais traitements infligés aux animaux ainsi que pour possession
d'espèces prohibées.

La procureure a demandé une "peine significative sachant que l'amende la
plus forte prévue par le code (pénal) est de 15.000 euros".



Elle a par ailleurs souhaité "en lieu et place de la détention une
interdiction d'une durée de cinq ans d'exercer une activité professionnelle
liée au commerce des animaux ou de posséder des animaux".

L'attention des services vétérinaires avait été attirée notamment par un
courrier anonyme sur l'activité de quatre magasins situées sur le quai de la

Mégisserie (1er arrondissement de Paris), célèbre pour ses boutiques
proposant oiseaux, chiots ou poissons aux badauds.

L'enquête allait révéler que Jean-Pierre Lieuvin, 56 ans, le propriétaire
des quatre magasins "L'oisellerie du Châtelet", "La Perruche Bleue", "Le
Paradis des Oiseaux" et "L'Aqualumineux" possédait un élevage d'une
quarantaine de chiens, tenu dans des conditions d'hygiène très insuffisantes

(cages sans eau et pas nettoyées...), dans son château situé en
Seine-et-Marne.

Dans des congélateurs installés dans l'habitation principale, avaient
également été retrouvés plusieurs animaux morts tels que des panthères, un
lama, des renards, des blaireaux ou des tortues qui, selon les enquêteurs,
étaient destinés à des taxidermistes.

"Il faudrait que M. Lieuvin se souvienne que les animaux ne sont pas qu'une
marchandise destinée à faire de l'argent mais sont des êtres sensibles qui
souffrent physiquement et psychiquement", a affirmé la représentante de
l'accusation.

De son côté, l'un des avocats des parties civiles, Me Xavier-Jacques
Bacquet, pour l'association "Trente millions d'amis", regrettait que
l'infraction de trafic d'animaux n'existe pas, soupçonnant derrière les
faits de mauvais traitements ou de détention d'espèces protégées imputés à
M. Lieuvin, un véritable réseau lié notamment à des élevages clandestins de
chiens dans les pays de l'Est.

Jugement le 22 septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Un gérant d'animaleries condamné pour mauvais traitements
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [↑] Cinq mois de prison avec sursis pour mauvais traitements à un poney
» Urgent pour ASTON, 1 ans et demi, retiré pour mauvais traitements
» Conseils pour signaler un cas de mauvais traitements
» 6 mois avec sursis pour mauvais traitements d'animaux
» Mauvais traitements dans l'Orne : 8 mois de prison avec sursis pour le couple d'éleveurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: Les animaux domestiques :: Général-
Sauter vers: