Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Retour en force de la fourrure, malgré les associations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Retour en force de la fourrure, malgré les associations   Mar 12 Déc - 0:32

Retour en force de la fourrure, malgré les associations

Retrouvez l'actu sur Acmsa

http://www.lefigaro.fr/france/20061120.FIG000000163_retour_en_force_de_la_fourrure_malgre_les_associations.html

Retour en force de la fourrure, malgré les associations MARIELLE COURT.
Publié le 20 novembre 2006
Actualisé le 20 novembre 2006 : 08h00

*La lutte contre l'utilisation de peaux animales est moins spectaculaire
qu'auparavant, pour des raisons de censure, mais se joue lobby contre
lobby..
*
IL SUFFIT de regarder les vitrines des boutiques, de feuilleter les
magazines féminins ou d'admirer les défilés pour en voir partout. La
fourrure, qui s'expose en force sur les podiums, a le vent en poupe*. « Bon
an mal an, le chiffre d'affaires augmente de 10 % par an depuis dix ans »,
*se félicite Paul Bevière, le président de la Fédération française des
métiers de la fourrure. Question de mode, bien sûr, question de météo,
évidemment. *« Cela faisait vingt ans que l'on n'avait pas eu un hiver aussi
parfait, l'an dernier »*, raconte le responsable de la profession. Avec un
hiver plutôt rigoureux, les ventes ont explosé. Et bien que toutes les
années n'ont pas été aussi florissantes, la profession, qui a été fortement
secouée entre
1985 et 1995, connaît, depuis, des lendemains qui chantent.

Faut-il également y voir un échec dans la bataille que mènent les
associations de lutte contre l'utilisation des peaux d'animaux ? *« Le débat
n'a plus tellement lieu »,* affirme un journaliste spécialiste de la
question. Il est bien loin en effet le temps où les médias s'étaient faits
le relais de campagnes anglo-saxonnes extrêmement offensives. Nombreux sont
ceux qui se souviennent de cette femme qui, en ­virevoltant avec un manteau
de fourrure, faisait gicler du sang. Ou encore de célèbres mannequins
proclamant le slogan *« plutôt à poil qu'en fourrure ».*

Tout est mis en oeuvre également *« pour donner l'illusion que derrière le
produit, il n'y a pas d'animaux »*, explique Olivier Rafin, le directeur de
campagne de l'association « fourrure = torture ». Il est vrai que la
fourrure a non seulement gagné toutes sortes d'accessoires (ameublement,
gants, chaussures, confection bébé...) mais *« la distance avec le produit
d'origine est parfois telle que les consommateurs y voient plus un tissu
qu'un pelage »*, concède Patricia Romatet, l'une des respon­sables de
l'Institut français de la mode, qui ajoute : *« Les professionnels
travaillent tellement la fourrure qu'elle est très souvent colorée, voire
tricotée. **»*

Si les campagnes sanguinolentes ne semblent plus de mise, c'est également
lié aux règles appliquées en France : *« Chez nous, on est immédiatement
censuré. C'est notamment impossible de faire campagne dans la presse
féminine. On ne peut qu'inciter les journalistes à faire des reportages »*,
assure Nicolas Buscaye, responsable de l'Afipa (Association française et
internationale de protection animale).

*Éviter les appellations fantaisistes*

Pour autant, les associations sont loin d'avoir baissé les bras. Et même si
elles n'ont pas abandonné les manifestations en tout genre, elles ont
clairement opté pour le lobbying. Non sans un certain succès. Sur un plan
législatif, tout d'abord : en janvier de cette année est tombée
l'interdiction définitive d'utiliser en France la fourrure de chien et de
chat. Des personnalités les relaient. Dernière en date, l'actrice Corinne
Touzet, qui porte un combat mené par l'Afipa ainsi que d'autres associations
comme la SPA : obliger les fourreurs à mettre sur les étiquettes le nom
scientifique et le nom commun de l'animal dont on s'est servi pour éviter
toute appellation fantaisiste.

De son côté, l'association « fourrure = torture » a choisi de signer des
conventions avec des marques grand public. Après la Redoute Pro-mode et
Camaïeu, Zara vient de s'engager à ne pas commercialiser de la vraie
fourrure. Si certaines batailles semblent perdues, elles ne désespèrent pas
en tout cas de gagner la guerre.

__

Daniel
Webmaster ACMSA
http://wolf.31.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Retour en force de la fourrure, malgré les associations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour en force avec une nouvelle amie :)
» Casse-croquette le retour en force!!
» Black Lorca... retour en force :) - p.12
» un retour en force
» Les tiques sont de retour en force !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: La fourrure :: Général-
Sauter vers: