Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chasse à la baleine : nouvelle polémique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 36
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Chasse à la baleine : nouvelle polémique   Mar 12 Déc - 0:57

Chasse à la baleine : nouvelle polémique

http://www.ecaraibes.com/article/article.asp?id_article=11608420803501

Chasse à la baleine : nouvelle polémique

Déclin des productions de sucre et de banane ? Le ministre de l'Agriculture et de la Pêche de St Kitts - Nevis,
Cedric Liburd, a la solution :
encourager la chasse aux cétacés et servir la viande aux touristes. La gaffe
lui vaut un nouveau harpon de la part des écologistes d'IFAW.

Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) a vivement
réagi mercredi aux récentes déclarations du ministre de la Pêche de St Kitts
- Nevis, Cedric Liburd, selon lesquelles la chasse à la baleine devrait être
encouragée dans les Caraïbes afin de proposer de la viande de baleine aux
visiteurs de la région.
« Nous avons tous ces touristes qui viennent ici chez nous. Comment
allons-nous les nourrir : doit-on demander aux Etats-Unis de nous envoyer
des poissons jusque chez nous ? » s'était interrogé à haute voix le ministre
il y a quelques jours. Il participait en Dominique à une réunion
préparatoire de la prochaine Conférence baleinière internationale.
En marge de la dernière CBI, organisée à St Kitts au mois de juin dernier,
Liburd s'était déjà distingué en déclarant qu'il y a « assez de baleines
pour ceux qui veulent les manger et ceux qui veulent les observer ».
Citant des études scientifiques, le ministre avait aussi dénoncé la
consommation « astronomique » de poissons par les cétacés, une « menace sur
la sécurité alimentaire de toutes les nations côtières ». Selon lui, si les
cétacés étaient librement chassés, ils contribueraient, dans le cadre de ces
mêmes communautés côtières, à entretenir des stocks alimentaires durables et
à réduire la pauvreté.
Sur la base de ces arguments, la question de la chasse à la baleine ne peut
pas répondre à des critères « moraux ou émotionnels » et encore moins
nourrir un quelconque chantage de la part des ONG qui appellent
régulièrement au boycott (notamment touristique dans le cas des Caraïbes) de
ces nations, estimait enfin le ministre qui préférait souligner la relation
« symbiotique » entre l'écotourisme et la sécurité alimentaire des
communautés côtières.
A ce moment, le ministre était convaincu que cette position, « expliquée
dans ce contexte », ne pouvait pas nuire à l'industrie du tourisme.
Cinq mois plus tard, Liburd, qui est aussi ministre de l'Agriculture, a
apparemment approfondi sa réflexion, sur le thème de la diversification
cette fois. Il explique : « Nous voulons utiliser les ressources autour de
nous, en vue de créer de nouveaux pêcheurs et d'aider à nourrir nos
populations. Nos îles ont souffert avec leurs bananes, St Kitts avec son
industrie sucrière. En même temps, notre industrie du tourisme continue à
croître et nous ne voulons pas voir se développer l'importation de poissons
dans notre pays ».
Mercredi, le directeur de la Protection de la faune et de l'habitat d'IFAW,
Joth Singh, a clairement appelé « tous les leaders et citoyens des pays
caribéens » à s'opposer aux dernières déclarations de Liburd. « L'activité
d'observation des cétacés est prospère dans les Caraïbes, estimée à plus de
22 millions US par an. On ne peut pas d'un côté assassiner ces mêmes cétacés
pour, de l'autre côté, nourrir les visiteurs avec leur viande », rétorque
Joth Singh, lui-même originaire de Trinidad. Il demande instamment aux
leaders de la région de soutenir l'activité d'observation des cétacés.
Il rappelle aussi qu'aucun expert reconnu en sécurité alimentaire n'a jamais
recommandé à aucun pays en développement de se diversifier dans la chasse à
la baleine et aux cétacés en général.
IFAW demande enfin à ses 2,5 millions d'adhérents d'écrire à tous les
ministères du Tourisme de la région des Caraïbes pour leur demander de
défendre l'observation des cétacés plutôt que leur chasse. Pas de quoi faire
frétiller un leader caribéen.
*eCARAIBES*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Chasse à la baleine : nouvelle polémique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvel accident, nouvelle polémique chiens dangereux?
» Polémique sur l'expérimentation animale en Europe, Le Monde 01 09 09
» Définition (pas de polémique)
» Polémique autour des microcentrales
» Réaction à la polémique croquettes végétariennes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: La chasse et la pêche :: Général-
Sauter vers: