Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bénévoles recherchés pour les chats d'Orsières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Bénévoles recherchés pour les chats d'Orsières   Jeu 21 Déc - 21:15

Bénévoles recherchés pour les chats d'Orsières


Je crois que nos protestations ont fait leur effet, voir le message au bas de la page....... Les chats vont être stérilisées et castrés.......... Nous avons gagné une bataille, mais la guerre continue malheureusement dans d'autres régions....... Merci pour votre participation a cette action.......Chris et sa tribu

Marina Tami
Oasis-des-Vétérans - Oasi-dei-Veterani

J'aurais beau tricher et fermer les yeux de toute mes forces........
Il y aura toujours un chien ou un chat abandonné
quelque part qui m'empechera d'être heureuse!!!!!

----- Original Message -----



Hello,

Suite à l'article sur la tuerie des chats d'Orsières en Valais, la Fondation des chats de rues ainsi que la spa d'Ardon vont trapper les chats et les faire stériliser.
Si vous êtes dans le coin ou avez des contacts là-bas qui pourraient donner un coup de main, voici les coordonnées de la Fondation!

Merci à tous de faire passer!
lisa

Fondation chats des rues
Poscio Claude et Francine

rte de l'Eglise 50
1897 Bouveret

Téléphone
* 024 481 18 14


http://www.lematin.ch/nwmatinhome/nwmatinheadactu/actu_suisse/une_methode_jugee.html

Une méthode jugée barbare

ORSIÈRES (VS) Pour lutter contre la prolifération des chats non domestiqués, la commune valaisanne a décidé de les faire abattre

MELINA.SARGENTI@EDIPRESSE.CH
09 novembre 2006

«Eliminer les chats errants en leur tirant dessus est complètement disproportionné . Ce sont des méthodes barbares.» Philippe Haller, tout comme d'autres habitants d'Orsières (VS), a vu rouge il y a quelques jours à la lecture du tous-ménages envoyé par la commune. Le document stipulait que durant quinze jours, à compter du 6 novembre, les chats errants seraient éliminés dans les deux villages de Soulalex et de La Douay. Les propriétaires de chats étaient invités à doter leurs animaux de colliers de couleur afin qu'ils ne soient pas visés. «Si je suis contre cette mesure ça n'est pas pour mes chats. Les miens je peux les rentrer. Mais pour d'autres personnes il est impensable de confiner quinze jours un chat habitué à sortir.» L'inquiétude de certains propriétaires de chats est en effet que le collier ne suffise pas à protéger leurs matous. «A dix ou vingt mètres il est impossible de voir si un chat a un collier ou non», commente une habitante. Mais en plus de l'inquiétude pour les chats domestiques, les personnes opposées à la mesure communale regrettent sa barbarie.

«Je comprends que cette solution puisse choquer, mais c'est malheureusement la seule, regrette Jérôme Barras, vétérinaire cantonal. Le système des trappes préconisé par certain est beaucoup plus cruel. Une fois attrapé le chat peut rester plusieurs heures dans la cage avant d'être recherché, ce qui lui provoque un stress affreux.» Pour Jérôme Barras, l'origine du problème vient des gens qui nourrissent les chats errants. «Les animaux ainsi se reproduisent, les colonies grandissent et il n'y a plus de facteur limitant. Celui qui nourrit des chats devrait être responsable de la limitation de sa reproduction.»

Jean-Paul Pouget, secrétaire communal d'Orsières, comprend les reproches des habitants venus se plaindre de cette autorisation de tir. Mais selon lui aussi, il n'y a pas d'autre solution. «On n'a aucun plaisir à tuer des animaux. Mais leur prolifération est telle que c'est devenu un vrai problème. Plusieurs habitants se sont plaints. Et si nous ne trouvons pas une solution nous-mêmes, certains pourraient décider d'empoisonner de la nourriture pour chat. Et ça, ce serait pire. Tous les chats du village risqueraient d'être empoisonnés et d'agoniser dans d'atroces souffrances. Notre mesure a avant tout été dictée par un risque sanitaire. Ces chats peuvent véhiculer des maladies comme la toxoplasmose.»

La commune d'Orsières a engagé un spécialiste qui a l'habitude de ce genre de tir. «Nous lui avons demandé de faire ça dans la plus grande discrétion. Et nous avons attendu que les vacances de la Toussaint soient terminées pour qu'il n'y ait plus d'enfants dans les rues.»

Autorisé par la loi

Il n'y a pas de base légale pour empêcher une commune de faire abattre les chats errants.

La législation fédérale en matière de protection des animaux n'interdit pas de tirer sur un animal. La loi dit seulement que «personne ne doit de façon injustifiée imposer aux animaux des douleurs, des maux ou des dommages ni les mettre en état d'anxiété»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Bénévoles recherchés pour les chats d'Orsières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelle litière pour vos chats?
» cherche famille pour mes chats
» Fourrière du Nord, le 26 janvier pour 2 chats
» Plantes toxiques pour les chats
» SOS pour les chats de Béthune.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les associations de protection animale-
Sauter vers: