Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un budget contesté dans l´arène publique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Un budget contesté dans l´arène publique   Mar 2 Jan - 14:33

http://lejournal.euskalherria.com/idatzia/20061227/art194836.php

Un budget contesté dans l´arène publique

Le budget déficitaire de la temporada 2006 et le financement public des
locaux de la Peña taurine relancent le débat


Deux délibérations, lors du dernier Conseil Municipal de Bayonne, relancent
le débat sur l'utilisation des arènes.La première évoque le déficit du
budget des arènes, de plus de 70 000 euros pour la temporada 2006.La seconde
concerne la restructuration de l'ancien bâtiment des dockers pour la Peña
taurine pour un montant d'au moins 300 000 euros. Levée de boucliers dans le
rang des oppositions qui contestent cette dépense d'argent public.C'est dans
ce cadre qu'un nouveau venu s'invite au débat.La Fédération des luttes pour
l'abolition de la corrida (FLAC) vient de s'installer dans la ville de Jean
Grenet, qui est aussi le président de l'Union des villes taurines de France
et du groupe tauromachique de l'Assemblée Nationale.

Pour le reste, le débat est le même, qui revient à chaque déficit budgétaire
de la temporada.Avec toutefois, un contexte plus délicat, dans la mesure où,
selon la socialiste Colette Capdevielle, la dette par habitant est passée à
Bayonne, de 938 euros par habitant en 2001, à 1400 aujourd'hui. Les temps
sont durs et c'est bien sûr l'activité onéreuse de la tauromachie que chacun
lorgne.Selon le représentant du FLAC à Bayonne, le budget consacré en 2006
par la ville à cette activité s'élèverait à plus de 2 millions d'euros (lire
aussi Le JPB d'hier).

Du côté des anti-corridas ou de l'opposition, si chacun s'accorde à trouver
la note salée, en revanche les moyens d'y mettre un terme divergent.Pour le
FLAC, qui considère que "la corrida espagnole ne fait en aucun cas partie
d'une quelconque tradition du peuple basque", la réponse est bien sûr
l'abolition de cette "torture".D'autant que selon le Flac, une large
majorité de citoyens se disent hostiles à la corrida et à son financement
par des fonds publics.

Une idée que partagent les élus de Baiona Berria qui prônent pour leur part
une gestion des corridas qui ne soit plus en régie publique.Autrement dit,
que cette activité partagée par une minorité soit soumise aux lois du marché
privé. Du côté de la Gauche plurielle enfin, on prône le maintien des
corridas mais en optimisant le fonctionnement des arènes. L'idée de les
couvrir revient donc sur le tapis, selon l'exemple d'Hagetmau, pour y
organiser de nombreux spectacles, ce qui économiserait également la
construction et le fonctionnement d'un Zénith.Ce à quoi le maire objecte une
étude faisant état d'un coût trop élevé et d'une situation qui empêche par
exemple la construction d'un parking à proximité.

Trois vues divergentes qui convergent finalement lorsqu'il est question
d'allouer 300 000 euros aux nouveaux bâtiments de la Peña
taurine.MartineBisauta (gauche plurielle), Béatrice Peyrucq (Baiona
Berria) et Jean-Claude
Laborde, s'accordent pour condamner cet investissement en questionnant
l'intérêt public de cet investissement public.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Un budget contesté dans l´arène publique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’exposome entre dans la loi française
» [Parc à gibier La Roche] Envahissement de rats
» la valeur de l'Homme
» [↑] Bannière "torture" affichée dans une arène lors d'un combat
» Article du 23/04/12 dans le république des pyrénées : "BEDOUS : Qui empoisonne les chats du village?"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: La corrida :: Général-
Sauter vers: