Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Italie réagis contre la Suisse qui tue "ses" lou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Georges laurent
P'tit Nouveau


Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 73
Localisation : 4300 Waremme
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: L'Italie réagis contre la Suisse qui tue "ses" lou   Jeu 8 Fév - 15:59

http://www.tdg.ch/tghome/toute_l_info_test/enjeux/loups__08_02_.html

L'Italie hurle contre les Suisses qui flinguent "ses" loups

SUISSE: Protestations. Les animaux qui reconquièrent les Alpes sont des
descendants des spécimens du parc des Abruzzes. Les Italiens déplorent les
récents abattages.

caroline zuercher
Publié le 08 février 2007

«Les Valaisans ont tué un loup? I cattivelli (les vilains)!» s'exclame
Damiano Di Simine. Ce Milanais, qui gère l'Observatoire des Alpes de
Legambiente (organisation environnementale italienne), reproche à Berne,
comme à Paris, d'avoir la gâchette trop facile. Et il n'est pas le seul: le
ministre italien de l'Environnement s'est exprimé de la même façon.

La pression transalpine se fait croissante. Le 27 janvier, le quotidien 24
heures a publié dans son courrier des lecteurs la missive d'une employée du
Parc national des Abruzzes, regrettant que la Suisse «continue à refuser le
retour d'une bête magnifique, qui est par ailleurs protégée par la
Convention de Berne». Directeur du même parc, Aldo Di Benedetto précise que
des passionnés l'ont averti par lettre d'un nouveau tir au nord des Alpes.

Pas d'extinction en Italie

Dans le centre de la Péninsule, le loup n'a jamais complètement disparu.
Dans les années 70, on ne dénombrait plus qu'une vingtaine de spécimens;
mais depuis, le mammifère a reconquis les Appenins, jusqu'à rejoindre les
Alpes. Les bêtes qui débarquent sous nos latitudes sont donc leurs
descendants.

Depuis plus de trente ans, aucun tir n'a été décrété dans la botte et
aujourd'hui, Legambiente y dénombre 500 animaux. «Comme il n'y a pas eu
d'extinction, nous n'avons jamais perdu l'habitude de cohabiter avec eux»,
souligne Aldo Di Benedetto. Son parc regroupe 300 exploitations agricoles.
Des bergers, des chiens et des clôtures électriques protègent les troupeaux.
En cas d'attaque, l'indemnité est de 150 euros (250 francs) pour une chèvre.
«Je ne veux pas critiquer la Suisse qui est un pays civilisé», conclut
prudemment Aldo Di Benedetto. Le ministre italien de l'Environnement,
Alfonso Pecoraro Scanio, ne prend pas les mêmes pincettes. En novembre, il
déclarait dans La Repubblica: «En Italie, les loups sont protégés. En France
et en Suisse, ils sont tués. Cette situation est insoutenable.»

L'Italie aimerait que le mammifère pointe son museau dans de nouvelles
régions - la Vénétie, la Lombardie, le Trentin ou encore le Tyrol. «Nous y
rencontrons des difficultés avec les cerfs qui sont trop nombreux», explique
Damiano Di Simine. Un nouveau prédateur serait donc bienvenu. Seulement,
pour rejoindre ces zones, l'animal doit passer par l'étranger…

Qu'en pensent les Suisses? «Nous avons aussi un grand programme de
prévention, explique Christoph Jäggi, responsable du dossier à l'Office
fédéral de l'environnement (OFEV). Mais il est difficile de prévoir où
apparaîtra le prochain loup, et donc de savoir où les protections seront
nécessaires.» Dans notre pays, une autorisation de tir peut être accordée
dans des conditions précises. Par exemple si un prédateur tue au moins 35
animaux en quatre mois. L'an dernier, deux bêtes ont ainsi été tirées en
Valais. Mais Christoph Jäggi l'assure: la Convention de Berne le permet,
sous certaines conditions.

Ironie transalpine

En attendant, l'ironie de la situation n'a pas échappé à un commentateur de
La Repubblica qui souligne crânement que les Italiens, pourtant peu réputés
pour leur amour de la nature et des animaux, sont en avance sur leurs
voisins «rudes et arriérés». Et d'insister: «En Suisse (oui, oui, en
Suisse!), les loups risquent la fusillade.»

----------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lota029.bbgraph.com
 
L'Italie réagis contre la Suisse qui tue "ses" lou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» il respire un peu fort mon vito
» pétition contre l'abattage "rituel"
» Alaska égérie de la "Movida" pose nue contre la corrida
» les gens qui " DONNE" contre bon soin
» Xylitol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: La chasse et la pêche :: Général-
Sauter vers: