Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Inquiétude pour les cirques animaliers français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Inquiétude pour les cirques animaliers français   Lun 26 Fév - 3:01

Croisons les doigts!!

Inquiétude pour les cirques animaliers français

http://tinyurl.com/2a7gs9


*Girafes, hippopotames et rhinocéros seront bientôt proscrits sous les
chapiteaux.*

UN VENT d'inquiétude souffle sur les quelque 180 cirques animaliers de
France. Sous la pression de plusieurs associations de protection des bêtes,
le ministère de l'Écologie envisage en effet de limiter le nombre d'espèces
pouvant être détenues en ménagerie. Dans les toutes prochaines semaines, un
nouvel arrêté devrait proscrire girafes, hippopotames et rhinocéros sous les
chapiteaux. *« Et ce n'est qu'un début*, exhorte la présidente de la SPA,
Caroline Lanty : *dès à présent, nous appelons à la stérilisation des
animaux sauvages vivant dans des cirques pour qu'à terme cessent** les
situations de maltraitance dont ils sont trop souvent victimes. »*

Selon un recensement effectué par les services vétérinaires en février 2004,
les cirques français hébergent 1 222 bêtes sauvages dont 30 éléphants, 505
félins, 42 ours, 95 singes et 131 serpents. Pour détenir ce type de bêtes,
chaque établissement doit obtenir un certificat de capacité et, au terme
d'un arrêté publié en 1978, *« offrir aux animaux de bonnes conditions de
détention »*. « Or, *s'indigne Muriel Arnal, présidente de l'association One
Voice*, les enquêtes que nous menons dans les ménageries révèlent de graves
situations de maltraitance **: presque partout, les animaux sont stressés
par le transport, détenus dans des cages exiguës, violentés par les
dresseurs et déprimés par la solitude. »*

*Enchaîné dans le noir*

À l'appui de leurs revendications, ces associations rappellent que plusieurs
incidents ont récemment impliqué des bêtes de cirque. Le 11 février, un lion
de 3 mois, vraisemblablement échappé d'une ménagerie, a été trouvé errant
dans un quartier d'Avignon. Le 15, une cage aux tigres s'est écroulée à
Perpignan, où une mère de famille s'est trouvée nez à nez avec un fauve.
Huit mois plus tôt, à Sorgues (Vaucluse), un éléphant d'Asie avait
mortellement blessé un homme qui avait pénétré dans son enclos.

Confrontées à des manquements manifestes à la réglementation, les
associations n'hésitent plus à saisir la justice. En janvier 2006, la
confiscation d'un éléphant nommé « Vicky », alors âgé de 42 ans et enchaîné
dans le noir en permanence, a ainsi été ordonnée par un tribunal de
Seine-et-Marne, qui a depuis condamné le propriétaire du cirque à
1 000 euros d'amende. Le 15 février dernier, le tribunal d'Annecy a de même
ordonné la saisie de cinq lions, un tigre, un hippopotame et cinq serpents
aux dépens du cirque Luigi Zavatta.

*« Ces quelques dérives ne doivent pas jeter l'opprobre sur le milieu du
cirque qui, dans l'ensemble, traite les animaux avec beaucoup de soin*,
relativise le président du Syndicat national du cirque, Gilbert Edelstein.
*Aujourd'hui, nous sommes inquiets de voir une association en perte de
vitesse comme la SPA tenter de mobiliser l'opinion contre nous. D'ailleurs,
si les autorités tentent d'interdire l'emploi des animaux sauvages, nous
devrons appeler nos
14 millions de spectateurs à descendre dans la rue. »*

Pris entre deux feux, le ministère de l'Écologie hésite pour l'heure sur la
voie à suivre. *« Compte tenu de l'intérêt du public pour les cirques
animaliers, il paraît difficile de les interdire purement et simplement
comme cela a été fait en Autriche*, relève-t-on dans l'entourage de Nelly
Olin. *Pour autant, la légitime protection des animaux nous incite à
envisager une restriction progressive des espèces autorisées. »*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Inquiétude pour les cirques animaliers français
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inquiétude pour notre petite protégée
» Inquiétude pour Chataigne
» Inquiétude : Fientes / Fiente
» Inquiétude pour une nichée de rouge-queues
» Inquiétude pour Sethie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: Les cirques, delphinariums et zoos :: Général-
Sauter vers: