Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 400 euros, la liberté d'un singe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 36
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: 400 euros, la liberté d'un singe   Mar 5 Fév - 1:14

http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml?id=784938

Date: 29/01/2008
Section: INFORMATIONS GENERALES
Sous Section: UNE

400 euros, la liberté d'un singe

Patrick et Muriel, surveillants à la prison d'Andenne, achètent à 400 € la liberté de Moucky

ANDENNE Un couple d'habitants de Saint-Hubert, tous deux agents pénitentiaires à la prison d'Andenne, et parents de neuf enfants, a payé 400 euros à un particulier pour que celui-ci accepte de lui céder un singe malheureux vivant enfermé dans une cage à peine grande pour lui. Patrick et Muriel ont donné cet argent en sachant que c'était totalement désintéressé et à fonds perdus : dès que l'animal leur aurait été remis, il n'était pas question de le conserver pour eux, mais bien de le confier au plus vite à une société protectrice. Le singe est arrivé ce week-end rue de Veeweyde à Anderlecht où il est soigné dans le centre de revalidation de la LRBPO. Et un P.-V. racontant toute l'histoire a été dressé à l'intention du parquet de Bruxelles. Le singe, que son maître appelait Moucky, est un macaque du Japon de l'espèce macaca fuscata (ou singe à face rouge) protégée par la Convention de Washington ! Pas de regrets, hier, pour le couple d'agents pénitentiaires d'Andenne : "La liberté, dit Patrick, est quelque chose qui vaut cher quand, comme ma femme et moi, on travaille dans un endroit comme ici".

Le prix ne les a pas rebutés. "Quand j'ai vu le regard tellement expressif de cet animal coincé dans cette cage où il ne pouvait presque pas bouger, je me suis dit que je ne pouvais pas le laisser ainsi. Il vivait dans la puanteur. C'était si triste, sa façon de me fixer avec ses yeux. 400 euros, c'est une somme. Je devais en parler à ma femme, mais je savais qu'elle accepterait. Agent pénitentiaire, c'est un métier où l'on connaît le prix de la liberté. Je savais que nous ne pourrions garder Moucky chez nous. Je lui ai quand même construit un enclos suffisant pour qu'il puisse enfin bouger à sa guise. Les enfants étaient tristes quand j'ai dû leur annoncer que nous devrions nous en séparer".

Entre-temps, le singe, probablement maltraité par ses anciens maîtres, a mordu Muriel cruellement à la cuisse. De l'enquête, il ressort que le singe accompagnait un campement gitan qui a déjà très vite quitté la région de Bastogne.

D'une espèce domestiquée depuis des siècles au Japon, Moucky fait partie de ces faces rouges que des reportages nippons montrent se baignant, comme en thalasso, dans des sources d'eau chaude de la station thermale de Shiga Kogen. À Bruxelles, Moucky subira d'abord une mise en quarantaine, le temps de vérifier qu'il n'est porteur d'aucune maladie infectieuse.

Gilbert Dupont
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
400 euros, la liberté d'un singe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tourterelles en semi-liberté
» Liberté
» [argent] Où faire l'échange euros/dollars?
» mise en liberté de tourterelles nées en captivité
» orchis simia ( Orchis singe )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: La faune sauvage :: Général-
Sauter vers: