Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Limitation démographique et végétarisme pr sauver la Terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Limitation démographique et végétarisme pr sauver la Terre   Ven 15 Fév - 23:37

Limitation de la démographie et V

Limitation de la démographie et végétarisme pour sauver la planète

http://www.metrofrance.com/fr/article/2008/02/12/20/3556-37/index.xml#

Actualisé le 13-02-2008 15:41

La croissance démographique, un défi pour la planète Lors de la conférence
de lancement de l'Année internationale de la planète Terre, le professeur
Ghislain de Marsily a souligné comment l'augmentation inévitable de la
population mondiale met sous pression les ressources de la planète La
planète Terre, pourra-t-elle nourrir les 9 milliards d'habitants qu'on
attend en 2050 ? C'est une des questions que s'est posé Ghislain de Marsily,
professeur émérite de géologie appliquée à l'Université Paris VI, lors du
lancement, mardi à l'Unesco, de l'année Internationale de la planète Terre.
Sa réponse est oui, mais à quel prix.
« Le problème, souligne ce membre de l'Académie des sciences, est la
conservation de la biodiversité. » La FAO estime en effet que des 13
milliards d'hectares de la surface terrestre, seuls 4,2 seraient
cultivables. Aujourd'hui environ 1,5 milliard d'hectares sont cultivés. Pour
nourrir 9 milliards de personnes, 2,5 milliards d'hectares devraient être
mis à la disposition de l'agriculture, ce qui impliquerait le défrichage
d'espaces jusqu'à lors laissés à la nature. « Ou bien, il faudrait
multiplier par 10 le taux de construction de canaux, barrages. »,
explique-t-il, ce qui cause autant de problèmes environnementaux.
Dans son tableau, le professeur imagine 600 000 hectares dédiés aux cultures
destinées à produire de l'énergie (biocarburants, par exemple). « C'est
insuffisant, affirme-t-il, à ce niveau-là, c'est pas la peine d'en faire. »
Un milliard d'hectares demeureraient des espaces naturels protégés : «
Est-ce que c'est assez ? », se demande le professeur. Personne n'a de
réponse pour l'heure.
Des pistes d'action
Devant ce scénario de pression de l'homme sur le reste des espèces vivantes
sur la planète, la solution serait-elle de limiter la croissance
démographique ? « Seule la Chine a réussi à stabiliser sa population par des
mesures drastiques », explique Ghislain de Marsily. Il paraît difficile de
généraliser de telles politiques alors même que de tentatives dans cette
direction, en Inde notamment, n'ont pas eu de succès. La clé de la solution
semble surtout résider dans un changement de mentalités.
Le professeur souligne trois pistes pour mitiger les conséquences de la
croissance démographique sur l'environnement. D'abord, il faut penser
globalement et prendre conscience que chaque pays ne peut pas viser
l'autosuffisance alimentaire. « Il faut optimiser la localisation des
nouvelles terres mises en culture pour avoir un minimum de déforestation »,
souligne-t-il par exemple. Il y a ensuite une marge importante de progrès
dans la disponibilité de nourriture si on lutte contre le gâchis : la
quantité de nourriture jetée par un ménage dans les pays riches est près de
30% de la quantité achetée ! Dernière piste, « comment nourrir le monde,
dépend aussi des habitudes alimentaires de ses habitants ». Quand on sait
que la quantité de nourriture produite est fonction de l'eau introduite,
cela va de soi que les productions les plus économes en eau ont aussi un
bilan moins lourd pour les ressources de la planète. Or, pour produire une
tonne de blé il faut 1000 m3 d'eau, alors qu'une tonne de bouf en nécessite
13 fois plus.

Va-t-on vers un monde végétarien ?
Pour que le développement de l'humanité se fasse de façon durable, la
question de la gestion de ses ressources en terre et eau est essentielle. Le
professeur de Marsily a prouvé que les sciences de la Terre ont un rôle à
jouer à l'avenir pour mieux prendre en compte ces multiples enjeux. C'est
justement le but de cette année internationale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Limitation démographique et végétarisme pr sauver la Terre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Végétarisme et harmonisme
» Végétarisme, végétalisme, veganisme
» végétarisme.info et vegetarisme.fr
» Le végétarisme : le point de vue des diététiciens
» Le risque démographique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Anti-spécisme :: Textes-
Sauter vers: