Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lait: consommation en baisse, prix en hausse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Lait: consommation en baisse, prix en hausse   Lun 18 Fév - 11:20

Le calvaire des vaches "à lait" et de leurs bébés

http://www.farmsanctuary.org/actionalerts/Dairy/Dairy_expose.html

-----Message d'origine-----
Lait: consommation en baisse, prix en hausse, la filière dans la tourmente

Jeudi 14 février 2008, 09h07

Consommation de lait en baisse de 7% depuis 1997, augmentation prévue des
prix payés par les consommateurs de 5 à 10% en 2008: la filière laitière
française, où s'affrontent producteurs, industriels et distributeurs, est
dans la tourmente.

"La consommation française de produits laitiers, l'équivalent de 371 kg de
lait entier par habitant en 2006, est en baisse de 7% par rapport à 1997",
révèle le Service central des enquêtes et études statistiques
(SCEES) du ministère de l'Agriculture dans sa publication Agreste Primeur
publiée jeudi.

Cette baisse sur 10 ans porte principalement sur la consommation de lait
liquide (-20%) et de beurre (-12%). Par contre la consommation de yaourts
augmente de moitié et celle des desserts lactés de 70%.

Pour le ministère, plusieurs facteurs expliquent le repli, notamment une
préférence pour les produits allégés et des prix en hausse.

La hausse des prix provient du "manque de matière première", affirme
Frédéric Chausson, directeur de la Fédération nationale des producteurs de
lait (FNPL). Malgré ses 3,8 millions de vaches, la France, comme le reste de
l'Union européenne, manque de lait.

"Le découragement des producteurs se poursuit malgré la remontée des prix.
Il y a 5.000 producteurs laitiers qui quittent la profession chaque année et
il n'en restent plus que 100.000", déplore Olivier Picot, président d'Atla,
la fédération des industriels du secteur.

Les producteurs envisagent une augmentation de prix pour les consommateurs
de 5% à 10% en 2008, leur propre rémunération devant augmenter d'environ 20%
pendant la même année.

D'où une tension grandissante entre industriels et distributeurs pour savoir
qui va rogner sur ses marges. Dernière illustration en date: la récente
décision des centres Leclerc de retirer de leurs rayons un produit "Vache
qui Rit" du groupe Bel, accusé de pratiquer des hausses de tarifs trop
fortes.

"La France est le seul pays d'Europe où les distributeurs refusent les
hausses de tarifs. C'est une situation scandaleuse", s'indigne M. Picot.

"On ne se laissera pas faire", affirme M. Chausson, laissant entendre que
des manifestations pourraient avoir lieu autour des supermarchés dans les
prochaines semaines si les distributeurs ne revoyaient pas leurs prix à la
hausse.

Les choses pourraient empirer si la production dans l'UE n'arrivait plus à
atteindre durablement le "quota" maximum fixé par Bruxelles (139 milliards
de litres par an actuellement, dont 24,5 pour la France).

La Commission européenne a proposé de supprimer progressivement le système
des quotas, mis en place en 1986 pour lutter contre la surproduction
européenne, en commençant à les augmenter de 2% à compter du 1er avril.

La France est toutefois "réservée" sur cette augmentation, a indiqué le
ministre de l'Agriculture Michel Barnier.

"Une augmentation des quotas profitera surtout aux Pays-Bas et au Danemark
qui disposent de grandes fermes laitières où le nombre de vaches peut
facilement être accru, pas à la France", pourtant le deuxième pays
producteur de l'UE derrière l'Allemagne, craint M. Picot.

"Il ne faut pas de gestion des quotas à la petite semaine", juge M.
Chausson, estimant "préférable d'attendre le +bilan de santé+ de la
Politique agricole commune qui doit être effectué au second trimestre
2008 pour décider d'une politique laitière".

http://www.journaldunet.com/economie/actualite/depeche/afp/24/464435/lait_co
nsommation_en_baisse_prix_en_hausse_la_filiere_dans_la_tourmente.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Lait: consommation en baisse, prix en hausse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» prix du lait bio
» INSTALLATION BREBIS LAIT
» Lait fraise
» Du lait cru entier en libre service à Rodez
» Economiseur carburant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: Les industries et les élevages pour la consommation :: Général-
Sauter vers: