Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Menaces sur l'expérimentation animale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 36
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Menaces sur l'expérimentation animale   Jeu 3 Avr - 23:41

"Menaces sur l'expérimentation animale", Science et Avenir, avril 08.

article consultable en ligne :
http://sciencesetavenirmensuel.nouvelobs.com/hebdo/parution/p734/articles/a370458-.html

Menaces sur l'expérimentation animale

Opposé à toute atteinte aux animaux, et en particulier à l'expérimentation
animale, les «antispécistes» prennent pour cible des laboratoires. Des
chercheurs s'inquiètent des répercussions de ces actions sur la lutte contre
certaines maladies.

La France va se doter ce mois-ci d'une nouvelle Charte nationale portant sur
l'éthique de l'expérimentation animale. Ce texte, élaboré sous l'égide des
ministères de la Recherche et de l'Agriculture, vise à rappeler que l'animal
n'est pas une machine ni un objet de laboratoire, mais bien un être sensible
sur lequel tout acte expérimental doit être mûrement réfléchi. Reste que si
elle entend encadrer et limiter cette pratique, la charte ne remet pas en
cause l'utilisation de cobayes vivants. Il y a donc peu de chances que cela
suffise à calmer les ardeurs des militants antivivisection, qui exigent
«l'abolition» totale et définitive de l'expérimentation animale. D'autant
que l'Europe doit s'attendre, en 2008, selon la revue Nature du 28 février,
à une vague d'actes de violence menés par les défenseurs les plus
extrémistes des droits des animaux. La Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la
Belgique, l'Espagne ont déjà enregistré, l'an dernier, plusieurs attaques
contre des laboratoires de recherche. La France n'est pas épargnée. En
janvier, une poignée de militants antispécistes (voir Repère) s'est
installée devant le siège de la compagnie pharmaceutique Sanofi Aventis à
Paris, en hurlant des slogans virulents évoquant «des nazis responsables de
génocide».
Quelques semaines plus tard, les mêmes se retrouvaient devant le Centre
international de toxicologie d'Evreux.
La renaissance de ce mouvement et sa radicalisation ont été lancées par les
activistes de SHAC (1) venus spécialement d'Angleterre, de Belgique et des
Pays-Bas. Leurs premières actions dans l'Hexagone ont été menées contre les
bureaux de Sanofi, GSK, Bristol Meyers Squibb, Novartis..., avec la
participation de sympathisants français, formés à l'occasion aux méthodes
britanniques. En France, quelques grandes associations comme Peta, One Voice
et d'autres enseignes historiques de la protection des animaux sont surtout
ancrées dans le lobbying. En marge, les mouvements radicaux orientés vers
l'action directe, ne pèsent pas lourds en nombre. Mais leurs militants sont
extrêmement déterminés. Une dizaine de groupes comme Droits des animaux mais
aussi les Furieuses carottes (en Ile-de-France), les Artichauts mécontents
(en Bretagne), les Pommes enragées (en Normandie), Coalition antivivisection
(antenne de SFJAC en France), ou le Collectif antispéciste de Paris se sont
constitués autour de noyaux durs très actifs, rejoints à l'occasion de
manifestations par des dizaines de sympathisants.

A ces mouvements officiels, il faut ajouter les organisations clandestines
comme l'Animal Liberation Front (ALF, Front de libération animale), adeptes
d'expéditions commandos de plus en plus fréquentes.
En avril 2007, l'ALF a revendiqué l'incendie qui a détruit une partie des
locaux de l'entreprise Techniplast, à Limonest, près de Lyon.
«Nous avons été «punis» par ces écoterroristes pour avoir fourni des cages à
des entreprises qui font de l'expérimentation animale», s'indigne Philippe
Prévost, directeur général de la société.
Le pire a bien failli se produire en décembre dernier, au domicile d'un
fourreur de Bordeaux. Vers deux heures du matin, des activistes ont mis le
feu à la porte de son garage. Sa fille, handicapée, dormait dans une chambre
située juste au dessus. «Si nous n'avions pas été alertés par des passants,
nous aurions pu y rester. Quand je me suis levé, il y avait de la fumée
partout dans la maison», raconte le fourreur encore choqué. C'est sa
troisième agression en un an !
Le forfait a été signé sur les murs du quartier par la «cellule bordelaise»
de l'ALF L'association prétend ne vouloir causer que des dommages
économiques et ne jamais blesser le moindre «animal, qu'il soit humain ou
non humain». Ce n'est pas le cas du groupe d'origine anglaise ARM (Milice
des droits des animaux) qui n'hésite pas à menacer la vie humaine pour
défendre celle des animaux. En août 2007, l'ARM annonçait sa première
opération en France. Les activistes prétendaient avoir introduit de l'eau
oxygénée dans des solutions pour lentilles de vue produites par
Ciba/Novartis. «Giba Vision et Novartis doivent sentir la douleur des
animaux qu'ils tuent chez HLS jusqu'à ce qu'ils rompent leurs contrats»,
précisait l'ARM. Une situation médite en France qui a poussé l'Agence
française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) à diffuser
dans l'urgence un communiqué de rappel du produit. Mais selon les tests
menés par le groupe pharmaceutique, aucun flacon n'aurait été contaminé.

Des méthodes plus ou moins dures pour ce même objectif : «abolir
l'expérimentation animale». One Voice, l'une des plus grosses associations
opposée à l'expérimentation animale, a obtenu la signature surprise de plus
de 400 députés européens pour l'arrêt de cette pratique sur les primates.
Parmi les signataires français, toutes les tendances politiques sont
représentées : Verts, PS, Modem, UMP, Front national. Un lobbying efficace
qui inquiète les chercheurs.
«Dans une première version de la nouvelle directive européenne sur
l'expérimentation animale actuellement discutée à Bruxelles, il était
envisagé d'exclure l'utilisation des primates dès 2014», explique Bernard
Andrieux, chargé de mission sur l'expérimentation animale au ministère de la
Recherche. «Ce serait une catastrophe pour la recherche publique. L'avance
que possède la France dans certains domaines comme les maladies
neurodégénératives serait anéantie, ajoute John Alexander, conseiller
scientifique de Sanofi Aventis en France.
Et pour Sanofi, cela poserait d'énormes problèmes.» Une analyse que partage
Alain Puget, chargé de mission pour l'expérimentation animale au CNRS : «Si
l'expérimentation s'arrête en Europe, elle se fera ailleurs, dans des pays
où la souffrance des animaux n'est pas vraiment une préoccupation. »

(1) Stop Huntingdon Animal Cruelty, campagne internationale lancée en
Grande-Bretagne, en 1999, et visant à obtenir la fermeture définitive du
Huntingdon Life Sciences (HLS), l'un des plus gros centres européens
d'expérimentation animale, sous-traitant de l'industrie pharmaceutique.

Repères

ANTISPECISTES : ils refusent la distinction des êtres vivants entre eux
selon leur espèce. En conséquence, ils estiment nécessaire d'accorder aux
animaux les mêmes droits qu'aux hommes et rejettent toute forme
«d'exploitation» animale. A ce titre, ils sont «vegan», ne consommant ni
n'utilisant aucun produit d'origine animal : viande, lait, oeuf, miel,
fourrure, cuir...

Olivier Hertel
Sciences et Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Menaces sur l'expérimentation animale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrêter l'expérimentation animale chez Shiseido
» Polémique sur l'expérimentation animale en Europe, Le Monde 01 09 09
» L'expérimentation animale en question
» Marche contre l'expérimentation animale - Leuven 17.04.10
» Petit livre noir sur l'expérimentation animale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: La vivisection :: Général-
Sauter vers: