Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 38ème action "Les animaux ont des droits"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: 38ème action "Les animaux ont des droits"   Mar 27 Sep - 0:14

Mail de droitsdesanimaux@hotmail.com

Salut tout le monde
Nous reprenons notre stand du samedi pour la 2eme saison de la campagne "les animaux ont des droits".
La 38ème action les animaux ont des droits se tiendra à paris de 15h00 à 20h00, métro les Halles (Fontaine des Innocents, à l'angle de la rue Berger et de la rue St Denis), ce samedi 30/09/05. On depassera éventuellement jusqu'à 21h00 ou plus selon l'affluence.

Vous êtes toujours les bienvenus, pourvu que vous respectiez l’esprit de cette campagne (voir le tract et la pétition ci-dessous) axée exclusivement sur les intérêts des animaux plutôt que sur des considérations relatives à l’espèce humaine. On vous remercie donc d'éviter ce genre d’argumentaires ou de considérations :
- tiers monde,
- environnement,
- diététique,
- spiritualité,
- autres luttes politiques,
etc...

Merci d'avance et à bientôt peut-être!

contact : jean-luc (01.43.32.39.85/06.63.13.63.20)/david (06.21.66.29.24)



Le saviez-vous ?

Les animaux ont des droits !

Quels droits ?

Les droits élémentaires que chacun de nous possède et trouve normal de posséder : droit à la vie, à la liberté, à ne pas être torturé ni subir de mauvais traitements...

Pourquoi des droits ?

Parce qu'ils sont des êtres vivants et sensibles qui en tant que tels méritent d'être respectés, alors qu'ils sont pour l'instant totalement méprisés ! C’est le moins qu’on puisse dire… Il suffit de franchir la porte d'un abattoir pour s'en rendre compte : 47 milliards d'animaux y sont tués tous les ans, pendant que des milliards de poissons meurent asphyxiés dans les filets des bateaux de pêche (1).
Les abattoirs… ça respire la mort, les animaux le sentent, ils ont compris.
Mais la vie qui précède cette fin brutale n’est pas vraiment plus enviable: vous avez vu dans la vidéo que nous projetons ces images si violentes qui sont pourtant le quotidien des animaux, tous les jours, toute leur vie.

Ce veau qu'on arrache à sa mère, les grands coups dans la gueule de ce
cochon qui n’avançait pas assez vite, les moutons entassés les uns sur les autres dans les camions sans eau pendant des jours. Une vie misérable, cloîtrés, écrasés dans les cages des élevages en batterie. Dans les élevage extensifs, on dit que c’est plus acceptable, qu’on y passe une belle vie : imaginez alors le choc pour celui qui passe des prairies et de
l’abreuvoir à la lame du couteau qui vous tranche la gorge. Comme les autres il sentira sa vie lui échapper à mesure que son sang coule sur le sol. Voyant ça, certains tentent de s’échapper. Ils n’iront pas loin…

Il y a aussi la vivisection, l'industrie du cuir et de la fourrure, et tant d'autres activités qui privent les animaux de leur vie. De quel droit ?

Comment pouvons-nous autant les mépriser ?
Parce que nous avons choisi de les considérer comme de la marchandise, dont on peut disposer à sa guise dès lors qu'on l'a achetée, et cela nous arrange bien ! Pourtant ils ressentent les choses comme nous : douleur, souffrance, mais aussi plaisir, joie, par exemple lorsqu'on les caresse, quand ils se sentent aimés ou simplement libres. Jusqu'à preuve du contraire eux non plus ne souhaitent pas être torturés ou tués ! Bien au contraire, ils aiment vivre !

Alors que faire ?

Lorsqu'on a ouvert les yeux et compris que les animaux existent pour eux-mêmes et non pas pour nous servir, on a envie de se bouger pour que ça change. Mais certains essaieront de nous décourager, en prétendant qu'on n'y peut rien.

Pourtant...

Nous avons la chance de pouvoir sauver un grand nombre d'animaux en choisissant de nous alimenter autrement. En optant pour le végétarisme (2), on épargne la vie d'une centaine d'animaux par an en moyenne ! En étant végétalien-ne (2 et 3), on en sauve encore beaucoup plus ! On a aussi la possibilité de se vêtir avec des matières synthétiques, de refuser les produits testés sur les animaux... Et plus les végétaliens et végétaliennes seront nombreux, plus la reconnaissance des droits des animaux pourra enfin être soulevée au niveau global.


Rien ne nous oblige à cautionner ce carnage, que seul le droit du plus fort légitime, conforté par notre habitude de traiter les animaux comme de la marchandise. La viande, ce morceau de leur corps que nous leur volons, pour un peu de « plaisir », représente pour eux une vie triste, écourtée, douloureuse. Par notre consommation quotidienne, nous pouvons leur éviter ça.

_________________________________________________________________________

1. On ignore le nombre exact de poissons tués puisqu’ils ne sont pas décomptés par individu mais à la tonne (90 millions de tonnes en 2003).
2. L'alimentation végétarienne et végétalienne est fiable pour la santé, comme en témoigne notamment l'Association américaine de Diététique (nov. 97): "La position officielle de l'ADD est que les régimes végétariens et végétaliens biens conçus sont bons pour la santé, adéquats au plan nutritionnel, (…) appropriés à tous les âges de la vie, y compris durant la grossesse et la lactation."
3. Le végétalisme est une alimentation basée exclusivement sur la consommation de produits végétaux, sans aucun sous-produit d'origine animale (œufs, lait...).


PETITION ADRESSEE A L'UNESCO

Les signataires demandent que soient immédiatement reconnus à chaque animal les droits correspondants à ses intérêts d'individu autonome et à son statut d'être sensible, car en mesure de ressentir des états émotionnels comparables aux nôtres, tels la souffrance, le plaisir, la tristesse, la joie...
Aussi chaque animal a-t-il intérêt à vivre une vie qui soit la plus possible source de plaisir, et la moins possible source de souffrance.

Les droits qu'implique un tel état sont notamment :
1. Le droit à la vie.
Les animaux sont des êtres autonomes. Nul animal ne saurait être privé de sa vie qui n'appartient qu'à lui-seul.
2. Le droit à la liberté.
Nul animal ne saurait être emprisonné. Ceci implique l'inappropriabilité: un animal ne saurait être considéré comme chose appropriable ou susceptible de faire l'objet d'un commerce.
3. Le droit à ne pas être torturé ni subir de mauvais traitements.
Quelle qu'en soit la raison, aucun mauvais traitement ne saurait être infligé à un animal, fût-ce pour le bien commun.
Les animaux ne peuvent se défendre eux-même comme nous le ferions si nous étions à leur place.

Exigeons pour eux des droits qui les protègent.

NOM - Prénom Adresse Pays Profession Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
38ème action "Les animaux ont des droits"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exposition "Les Animaux Dans La Guerre" - Draguignan
» Reportage de l'emission "les animaux de la 8" sur les courses de levriers
» "Les animaux de la 8" chez Akita Home !
» Droits des animaux et Islam : Dépliant
» Gaia ( groupe d' action dans l' intérêt des animaux )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Pétitions/Actions-
Sauter vers: