Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cirque franco-italien à Waterloo contrôlé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Cirque franco-italien à Waterloo contrôlé   Lun 23 Juin - 12:01

http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml?id=832234

Date: 18/06/2008
Section: REGION
Sous Section: WAVRE

Animaux à l'étroit à Waterloo

Le cirque franco-canadien a dû s'adapter à la loi belge

WATERLOO Débarquement impressionnant de combis de police à Waterloo. Leur destination : le parking où a pris place le Grand cirque franco-canadien de la famille Dubois. Les forces de l'ordre encadraient une mission de l'inspection du bien-être animal du SPF Santé publique. Pourquoi un tel débarquement ? "Question de sécurité", assure Elisabeth Bernard, en charge de l'inspection. "Je fais un travail répressif et il peut y avoir des débordements."

Rien de tout cela dans le cas présent. Les propriétaires du cirque ont collaboré. Le noeud du problème : des conditions inadaptées pour la détention des animaux. "Il existe une législation en Belgique pour les cirques depuis deux ans", poursuit Elisabeth Bernard. "Au début, nous ne dressions que des avertissements. Maintenant, nous sommes plus sévères." Résultat, le Grand cirque a dû s'adapter.

"On a déplacé toute une série de bêtes vers des espaces plus grands", raconte Sabrina Dubois, membre du cirque. "Heureusement, on a pu s'arranger avec un ami qui nous met des terrains à disposition près de Binche. Il y accueille des chèvres, des oies, des volailles, un lama..."

Et Sabrina Dubois de poursuivre : "en France, nous n'avons pas de règles de détention comme en Belgique. Il faut juste que les bêtes soient bien soignées, bien nourries. Et je vous assure que c'est le cas. S'il le faut, un animal passe la nuit avec nous dans notre caravane lorsqu'il est malade !"

Concrètement, en Belgique, chaque animal - ne participant pas au spectacle du jour - doit disposer d'un espace vital minimum. Pour un yack, cela représente par exemple 1.000 m² ! "C'est beaucoup. Notre chapiteau fait à peine 500 m²", explique Sabrina Dubois. "Une autre règle : ici, on n'accepte pas qu'une bête soit attachée à une chaîne. On a donc dû se procurer une petite clairière pour les chevaux et acheter des clôtures électriques."

Une législation européenne en la matière ne serait sans doute pas de trop.Antoine Clevers

La loi belge impose un espace vital suffisant pour les animaux d'un cirque. Le Grand cirque franco-canadien l'a appris à ses dépens. (A. C.)

----------

http://www.actu24.be/article/regions/provincebrabantwallon/infosbw/waterloo_controle_de_linspection_du_bienetre_animal_dans_un_cirque/158767.aspx

Ou http://tinyurl.com/5rlyca

Mis à jour le 17 juin 2008 à 19:15
Waterloo: Contrôle de l'inspection du bien-être animal dans un cirque

L'inspection du bien-être animal (division du SPF Santé Publique), accompagnée d'une vingtaine de policiers, a contrôlé mardi après-midi les différents enclos du "Grand Cirque Franco-canadien" installé actuellement à Waterloo, sur l'emplacement de l'ancien parking Fiat. Le but de ce contrôle était de veiller au respect de la législation spécifique sur les cirques en vigueur en Belgique. Des dimensions minimales pour les enclos, l'interdiction d'attacher des bêtes à une chaîne ou de détenir en captivité des animaux non présents dans un spectacle sont stipulées en Belgique, une telle législation fait défaut au niveau européen. Le cirque, dont les responsables viennent de France, ne respectait pas toutes ces conditions. Les animaux étaient néanmoins bien traités.

"Depuis l'entrée en vigueur de la législation, nous avons pris soin d'informer les cirques étrangers. Nous sommes depuis dans une phase de contrôles. En cas de non collaboration, la décision de saisir les animaux peut être prise", a précisé Elisabeth Bernard, l'inspectrice vétérinaire descendue sur place.

Afin d'éviter de voir des animaux saisis ou placés en refuge, les responsables ont préféré les envoyer en France chez des particuliers ou acheter des clôtures pour installer des enclos en conformité. Les animaux emmenés par leurs propriétaires étaient des oies, des chèvres ou un lama non présents dans le spectacle. D'autres comme des fauves ou des chevaux ont pu sans problème rester.

Les responsables du cirque ont plaidé la bonne foi "Tous nos animaux sont nés en captivité et sont bien traités. Mais aucune législation n'existant en France, nous n'étions pas au courant des dispositions belges. Nous avons donc préféré emmener nous-même nos animaux chez des connaissances", a indiqué Sabrina Dubois, membre de la famille qui gère le cirque.

Dans le cas du "Grand Cirque Franco-canadien", la collaboration avec l'inspection s'est bien déroulée et seul un procès verbal de constatation sera dressé. L'inspection du bien-être animal précise que d'autres cirques feront l'objet de contrôles similaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Cirque franco-italien à Waterloo contrôlé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Multi-contrôleur 7095
» Moto expert - Waterloo - (B)
» Le Cirque de Navacelles menacé...
» une chèvre de cirque ?
» Quand ça devient le cirque au TER!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: Les cirques, delphinariums et zoos :: Général-
Sauter vers: