Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Aliments irradiés : agir!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Aliments irradiés : agir!   Ven 2 Déc - 2:32

Cyber @ction - Aliments irradiés :
Le principe de précaution doit s'appliquer !


Réseau Sortir du Nucléaire, Action Consommation, Agir pour l'Environnement, Les Amis de la Terre, Association pour l'Information sur la Dénaturation des Aliments et la Santé (AIDAS), Association Léo Lagrange pour la Défense des Consommateurs, ATTAC, Biocoop , Confédération Paysanne, CRiiRAD , Ecoforum, EKWO, Fédération Nature et Progrès, Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures (MDRGF), Public Citizen.

Le 17 décembre 2002, les parlementaires européens, conscients des risques liés à la généralisation de l'irradiation des aliments, ont demandé que la liste des aliments autorisés à l'irradiation soit limitée aux épices et herbes aromatiques séchées, à l'exclusion de toute autre catégorie d'aliments.

Malheureusement, la France continue à autoriser la mise sur le marché de seize autres catégories d'aliments irradiés, dont le poulet, les fruits et légumes secs, le blanc d'oeuf, l'ail et l'oignon, les flocons de céréales, les crevettes et les cuisses de grenouille.

Loin de représenter une solution miracle aux maladies alimentaires, la consommation d'aliments irradiés pose plusieurs problèmes.

- Tout d'abord, l'irradiation des aliments est très souvent utilisée comme substitut à des pratiques sanitaires rigoureuses et induit les consommateurs en erreur : en effet, les signes typiques d'altération font place à des signes imperceptibles pour le consommateur qui n'est dès lors plus en mesure d'être alerté quand un aliment est douteux.

- De plus, les aliments irradiés, s'ils gardent plus longtemps l'apparence de la fraîcheur, n'en perdent pas moins l'essentiel de leurs vitamines lorsqu'ils parviennent au stade de la commercialisation : alors que les consommateurs pensent manger un produit frais, cet aliment ne contient en fait pas plus de vitamines qu'un produit en conserve.

- Enfin, la consommation d'aliments irradiés expose à des risques sanitaires avérés : des scientifiques ont montré que les animaux de laboratoire nourris d'aliments irradiés étaient sujets à une réduction de leur fertilité, à une diminution de leur taux de globules rouges, à l'accroissement de l'incidence du cancer et à l'apparition d'aberrations génétiques.

On sait à présent que l'irradiation d'aliments contenant des matières grasses entraîne la formation de substances nouvelles, les alkylcyclobutanones, qui présentent des caractères toxiques pour les cellules et les gènes humains et qui favorisent le développement du cancer.

Il est donc indispensable d'appliquer le principe de précaution et de restreindre au maximum l'utilisation de cette technique.

Par ailleurs, en tant que consommateur(trice) et citoyen(ne), je suis préoccupé(e) par les conséquences socio-économiques et environnementales de l'usage de ce mode de conservation - comme de celui d'autres procédés de conservation industriels : mise en concurrence des producteurs de la planète au détriment des économies locales, délocalisations, spécialisation des cultures, croissance exponentielle des transports, atteintes à la biodiversité, pollutions et production de gaz à effet de serre....

Je demande donc que le principe de précaution soit appliqué :
- la liste des aliments autorisés à l'irradiation en France doit se conformer à la liste européenne, à l'exclusion de tout autre aliment ;
- le contrôle sur les aliments irradiés commercialisés en France doit être renforcé pour empêcher toute fraude. Un effort particulier doit être fait en direction des aliments importés, ce contrôle étant actuellement presque inexistant.
- des fond doivent être alloués à une recherche transparente et indépendante de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA) sur l'impact pur la santé de la consommation d'aliments irradiés;
- des sanctions effectives doivent être prises contre les entreprises qui ne respectent pas la législation.

A l'occasion de la semaine internationale d'action contre l'irradiation des aliments, du 21 au 27 novembre, les associations du Collectif français contre l'irradiation des aliments (voir liste ci-dessous) vous proposent de participer nombreux à cette cyber @tion.

Merci de faire suivre cette proposition à vos ami-e-s (en mettant leurs adresses en copies cachées plutôt qu'en clair)

Liste des organisations signataires :

Réseau Sortir du Nucléaire, Action Consommation, Agir pour l'Environnement, Les Amis de la Terre, Association pour l'Information sur la Dénaturation des Aliments et la Santé (AIDAS), Association Léo Lagrange pour la Défense des Consommateurs, ATTAC, Biocoop , Confédération Paysanne, CRiiRAD , Ecoforum, EKWO, Fédération Nature et Progrès, Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures (MDRGF), Public Citizen.

>>> COMMENT AGIR ?

C'EST FACILE : A VOUS DE SUIVRE LES 6 ETAPES SUIVANTES :

1- Copiez LE TEXTE À ENVOYER ci-dessous entre les ############
2- Ouvrez un nouveau message et collez le texte
3- Signez le : prénom, nom, adresse, ville
4- Rajouter l'objet de votre choix :
5- Adressez votre message aux adresses suivantes :
marion.zalay@cabinets.finances.gouv.fr ; cyberacteurs@wanadoo.fr ;
6- Envoyez le message

Cette cyber @ction est aussi signable en ligne : www.cyberacteurs.org <http://www.cyberacteurs.org>

Par cette action, vous ferez connaître votre opinion à Marion Zalay, conseillère au Ministère de la Consommation responsable du dossier (rattachée au ministère des finances et de l'économie) et à Cyber @cteurs pour nous permettre d'évaluer l'impact de cette action et en informer nos partenaires.

############

Prénom, Nom
Profession :
Adresse
Localité
Pays

Madame la Conseillère,

Le 17 décembre 2002, les parlementaires européens, conscients des risques liés à la généralisation de l'irradiation des aliments, ont demandé que la liste des aliments autorisés à l'irradiation soit limitée aux épices et herbes aromatiques séchées, à l'exclusion de toute autre catégorie d'aliments.

Malheureusement, la France continue à autoriser la mise sur le marché de seize autres catégories d'aliments irradiés.

Loin de représenter une solution miracle aux maladies alimentaires, la consommation d'aliments irradiés pose plusieurs problèmes.
-utilisée comme substitut à des pratiques sanitaires rigoureuses et induit les consommateurs en erreur
-perte de l'essentiel de leurs vitamines
-risques sanitaires avérés

Il est donc indispensable d'appliquer le principe de précaution et de restreindre au maximum l'utilisation de cette technique.

Par ailleurs, en tant que consommateur et citoyen, je suis préoccupé par les conséquences socio-économiques et environnementales de l'usage de ce mode de conservation - comme de celui d'autres procédés de conservation industriels : mise en concurrence des producteurs de la planète au détriment des économies locales, délocalisations, spécialisation des cultures, croissance exponentielle des transports, atteintes à la biodiversité, pollutions et production de gaz à effet de serre,...

Je demande donc que :
- la liste des aliments autorisés à l'irradiation en France soit réduite à la liste européenne, à l'exclusion de tout autre aliment ;
- le contrôle des aliments irradiés commercialisés en France soit renforcé pour empêcher toute fraude. Un effort particulier doit être fait en direction des aliments importés, ce contrôle étant actuellement presque inexistant ;
- des fonds soient mis à disposition pour une recherche transparente et indépendante de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA) sur l'impact pour la santé de la consommation d'aliments irradiés ;
- des mesures de sanction effectives soient prises contre les entreprises qui ne respectent pas la législation.

Veuillez agréer, Madame la Conseillère, l'expression de mes salutations citoyennes attentives.

############
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Aliments irradiés : agir!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aliments spéciaux "vieux cheval"
» Quels aliments sont particulièrement appréciés par les calopsittes ?
» Commande groupée d'aliments crus surgelés pour chiens / chats
» Agir sur son lieu de travail
» "AGIR POUR L'ADOPTION "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: L'écologie-
Sauter vers: