Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 De la consommation intelligente des aliments...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: De la consommation intelligente des aliments...   Dim 11 Déc - 16:12

D'après les lois de DARWIN, les enzymes humaines, celles de l'appareil digestif comme celles des autres cellules du corps, sont adaptées aux molécules originelles, uniquement consommées par nos ancêtres préhistoriques pendant des millions d'années. Ces enzymes ne sont pas adaptés à certaines molécules nouvelles, souvent volumineuses, abondantes dans les laits animaux, les céréales mutées et les produits issus de la cuisson.

Les macromolécules alimentaires non digérées vont provoquer la transformation de la flore bactérienne intestinale, qui devient une flore de putréfaction, libérant elle aussi d'autres macromolécules. Lorsque ces molécules alimentaires et bactériennes traversent la muqueuse de l'intestin grêle rendue trop perméable et déferlent dans la circulation sanguine, elles vont induire de nombreuses maladies, bénignes ou graves, parfois difficiles ou impossibles à guérir.

Pour éviter ces ennuis, il convient d'adopter une nourriture hypotoxique. Il faut appliquer certaines règles, dont trois principales :
- exclure les laits animaux et leurs dérivés
- exclure les céréales domestiques, à l'exception du riz.
- consommer un maximum de produits crus.

La valeur de cette conception est démontrée par l'efficacité fréquente et profonde du régime ancestral dans de nombreuses affections, classiquement considérées comme incurables.

Beaucoup de malades comprennent fort bien l'intérêt du changement nutritionnel, mais ont des difficultés à l'appliquer en pratique. Ils sont désorientés, voire paniqués à l'idée de supprimer le pain, les gâteaux, les pizzas, les pâtes, le lait, le beurre, les fromages, les yaourts. Il leur faut de surcroît abandonner la cuisson au four, les fritures et les grillades. En somme, ils doivent éliminer 80% de leurs aliments habituels et les remplacer par d'autres produits qu'ils n'utilisaient guère.

http://alimentation-crue.com/PREFSEIGNALET.htm <http://alimentation-crue.com/PREFSEIGNALET.htm>

L'approche NUTRALiA <http://www.nutralia.fr/approchenutralia.htm>

Technique du Dr SEIGNALET



Les principes de ce régime sont les suivants :

1) Exclusion des laits animaux (vache, chèvre, brebis) et de leurs dérivés : beurre, fromage, crème, yaourt, glace.

2) Exclusion des céréales mutées (blé, maïs, seigle, orge, avoine) et consommation des céréales non mutées (riz, sarrasin, sésame).

3) Exclusion des produits trop cuits et consommation exclusive d'aliments crus ou cuits à une température inférieure à 110°C.

4) Exclusion des huiles extraites à chaud et/ou cuites au profit des huiles vierges consommées crues.

5) Préférence pour les produits de l'agriculture et de l'élevage biologiques.

6) Supplémentation en vitamines et en minéraux à doses physiologiques et en proportions harmonieuses.


Retour accueil <http://www.nutralia.fr/index.htm>



En savoir plus (base du principe et tableau de résultats) :



Le Dr Jean Seignalet est un docteur en médecine, ancien interne des hôpitaux de Montpellier, maître de conférence à la Faculté de médecine de Montpellier et praticien hospitalier.
Il a dirigé pendant plus de 30 ans le laboratoire d'histocompatibilité de Montpellier.
Il a été un pionnier des greffes d'organes et de tissus, en particuliers des transplantations rénales.
Il est l'auteur de plus de 200 publications dont 78 dans des revues médicales de langue anglaise et française avec comité de lecture.
Il exerçait ses activités aussi bien dans le domaine de la biologie que dans celui de la clinique.

L'ouvrage du Dr Seignalet est un volumineux condensé de ses recherches, on y trouve tout le professionnalisme du chercheur mais également ses doutes, ses questionnements, cet ouvrage est à mes yeux un condensé d'espoir pour les personnes qui souffrent et qui ont tenté bien des démarches médicales ou non, depuis le Dr Kousmine aucun médecin ne s'est autant investi dans la recherche nutritionnelle.
Bien évidemment ce livre est écrit par un médecin et j'allais dire pour les médecins, cependant bien des malades ont aujourd'hui suivi les préceptes du Dr Seignalet. Cette méthode est à mes yeux la plus aboutie à ce jour et même si je m'attends à une déferlante de livres plus ou moins équivalents à cet ouvrage, il reste et restera à mes yeux la plus grande source de renseignements.

Le Dr Seignalet a ouvert une brèche où bien des personnes plus ou moins intéressées vont s'engouffrer, cependant cet héritage est la première pierre d'un édifice d'une autre approche de la santé, car bien au-delà de la nutrition et de la médecine, le Dr Jean Seignalet avait une multitude d'idées sur la façon d'améliorer notre vie et notre environnement.
Son principe est ma foi simple et pourtant assez compliqué à mettre en oeuvre dans notre société, retenons cependant ceci :
"Revenir à un mode nutritionnel proche de celui de la préhistoire apparaît comme le meilleur des traitements étiologiques. Dans ce but, il faut exclure les divers aliments et les divers produits contre nature, introduits par l'homme dans sa nourriture depuis le début du néolithique.
Je rajouterai sans pour cela être un adepte du temps des cavernes que dans bien d'autres domaines et surtout dans le domaine comportemental et social de l'individu nous fonctionnons - que nous le désirions ou non - toujours sur des schémas ancestraux, ce point de précision pour planifier certaines grandes théories fumeuses sur notre accession à des mondes spirituels. L'être est encore un "animal" par bien des comportements. HÉLAS !! Mais il ne tient qu’à nous de devenir Humains !!! Il est grand temps !!! *
Je terminerai par une partie de la préface écrit par l'imminent Professeur Henri JOYEUX (Professeur en cancérologie et de chirurgie digestive de la Faculté de médecine de Montpellier) :
..Tous les étudiants, tous les médecins qui aiment leur métier, tous les malades qui veulent comprendre la ou les causes de leurs maux auront ce livre et pourront s'y référer pour mieux soigner ou se soigner, mieux prévenir simplement par une alimentation saine qui consiste à "manger mieux et meilleur ". Le jour où les responsables des grands organismes de recherche, INSERM, CNRS, INRA. comprendront l'importance de mettre en priorité les recherches en nutrition, ils feront des bonds en avant énormes à la médecine l'avenir de la médecine et plus encore de nos patients en dépend. Merci au docteur Jean Seignalet pour ce livre exceptionnel, fruit d'une grande expérience et de réflexions scientifiques aussi audacieuses que cohérentes.


haut de page <http://www.nutralia.fr/seignalet.htm#debutpageseignalet>




Dr Jean Seignalet, L'alimentation ou la 3ème médecine, 4ème édition




Tableau XXX - RESULTATS DU REGIME DANS LES MALADIES AUTO-IMMUNES


Maladies Nombre de malades Rémissions complètes Améliorations à 90% Améliorations à 50% Echecs Proportions de succès
Polyarthrite rhumatoïde 200 83 66 11 40 80%*
Spondylarthrite ankylosante 100 63 33 4 96%
Rhumatisme psoriasique 25 10 8 6 1 87%*
Pseudo polyarthrite rhizomélique 13 10 3 100%
Maladie de Still 7 5 1 1
ACJ polyarticulaire 4 2 2
ACJ oligoarticulaire 1 1
Rhumatisme palindromique 4 3 1
Rhumatisme inflammatoire X 8 6 2
Gougerot-Sjögren 65 11 10 28 16 75%*
Lupus érythémateux disséminé 13 6 3 4 100%*
Sclérodermie 10 10 100%
Dermatomyosite 1 1
Connectivite mixte 3 2 1

Lupus cutané 5
1
2
2


Fasciite de Schulman 1 1
Maladie de Basedow 7 Pas de rechute, réduction de l'exophtalmie
Thyroïdite de Hasimoto 8 8
Sclérose en plaques 33 9 15 8 1 97%*
Maladie de Lapeyronie 4 2 2
Myasthénie 1 1
Purpura tromb. idiop. 2 2
Hépatite chronique active 1 1
Pemphigus 2 Pas assez de recul
Néophropathie à IgA 6 Blocage de l'évolution

Uvéite antérieure aigüe 10
8
2
100%*



Guillain Barré 1
1



Neuropathie périphérique 6
1
4
1



Cirrhose biliaire primitive 1
1



Granulomatose de Wegener 2
1
1



Maladie de Churg-Strauss 1
1




Tableau XXXI - RESULTATS DU REGIME DANS LES MALADIES D'ENCRASSAGE


Maladies Nombre de malades Rémissions complètes Améliorations à 90% Améliorations à 50% Echecs Proportions de succès
Fibromyalgie primitive 41 25 8 7 97%*

Tendinites 10
6
2
2
80%



Arthrose 26
9
10
7
100%*



Ostéoporose 20
Blocage de l'évolution 1 fois sur 2



Goutte 2
2



Chondrocalcinose 2
2



Migraines et céphalées 40
26
8
6
85%


Psychose maniaco dépressive 1 1
Dépression nerveuse endogène 16 12 3 93%

Maladie d'Alzheimer Effet préventif remarquable


Maladie de Parkinson 6 2 2 2

Dystonie 1
1


Diabète sucré de la maturité 18 14 4 100%*

Hypoglycémie 4
4


Hypercholestérolémie 66 Abaissement de 30% du taux de cholestérol
Spasmosphilie 26 20 3 1 2 92%*
Surpoids 100 30 25 25 20 80%*

Infarctus du myocarde (en prévention) 1200
5 infarctus - nombre attendu 38


Aplasie médulaire 2 1 1
Sarcoïdose 3 Recul insuffisant
Arthrose 20 6 8 6 100%*
Migraines et céphalées 20 13 4 3 85%*

Aplasie médullaire 2
1
1



Lithiase billiaire Effet préventif remarquable


Cancers ( en prévention ) 1200 3 cancers - nombre attendu 30
Leucémies Cancers (en curatif) 8 5 1 2


Tableau XXXII - RESULTATS DU REGIME DANS LES MALADIES D'ELIMINATION


Maladies Nombre de malades Rémissions complètes Améliorations à 90% Améliorations à 50% Echecs Proportions de succès
Colopathie fonctionnelle 220 215 5 98%*
Colites microscopiques 3 2 1
Rectocolite hémoragique 8 3 5
maladie de Crohn 40 33 2 5 100%*
Acné 40 35 5 100%*
Eczéma constitutionnel 11 6 4 1 100%*
Urticaire 15 14 1 93%*
Vascularite urticarienne 4 2 2
Psiorasis vulgaire 53 33 4 4 12 77%*
Bronchite chronique 8 8
Asthme 51 46 3 2 96%*
Infections ORL récidivantes 100 80 20 80%*
Sinusite chronique 6 6
Rhume des foins 35 30 2 3 100%*
Rhinite chronique 18 18 100%
Conjonctivite allergique 12 12 100%
Oedème de Quincke 13 13 100%
Aphtose 12 6 4 2 100%*
Histiocytose langerhansienne 1 1
Mastocytose cutanée 1 1


Tableau XXXIII - RESULTATS DU REGIME DANS LES MALADIES COMPLEXES


Maladies Nombre de malades Rémissions complètes Améliorations à 90% Améliorations à 50% Echecs Proportions de succès
Maladie de Behçet 6 2 3 1
SAPHO 4 3 1

Sarcoïdose 3 Recul insuffisant


Sens. Bioch. Environn. 4 2 2
Fatigue chronique 11 2 7 2 82%*

* chiffres englobant les améliorations à 50%


http://www.nutralia.fr/seignalet.htm



SEROTONINE - DEPRESSION -BOULIMIE - ETC...


Mode ? Réalité ?
La sérotonine ( précurseur= tryptophane) est un neuromédiateur essentiel dans la dépression mais également dans certains troubes du comportement comme la boulimie, l'agressivité.
Il faut noter que dopamine et noradrénaline sont également impliqués dans tous ces phénomènes.
Il est possible qu'une séquence physiologiques à départ sérotoninergique rétablisse in fine une transmission sur plusieurs voies neuromédiatrices ( dopaminergique, noradrénregique ).
L'activité sérotoninergique d'une molécule reste primordiale mais doit - pour être efficace - également comporter une dimension noradrénergique et dopaminergique.
Enfin, outre cet effet en cascade, un neuromédiateur ne possède que les effets autorisés par les recepteurs cellulaires.
Ils sont en grande partie génétiquement définis. Cette donnée essentielle explique probablement les suceptibilités individuelles au risque dépressif comme aux traitements ( efficacité et EI )

OESTROGENES ET SEROTONINE
Les dépressions de la ménopause et du post-partum , périodes de chute des taux d'oestrogènes, suggèrent une relation de cause à effet.
G.Fink et B summer ( Nature 1996, 383 : 306 ) ont pu démontrer que l'élévation de la concentration plasmatique en oestrogènes entrainait une hausse significative des récepteurs sérotoninergiques.

FIBROMYALGIE ET SEROTONINE
Les troubles du sommeil et la sérotonine semblent impliqués dans le Fibromyalgie - SPID ainsi que dans le cas de fatigue chronique ( forme de dépression d'épuisement ??? ).


http://www.esculape.com/fmc/serotonine.html



La maladie coeliaque (MC) se définit par un syndrome de malabsorption lié à une atrophie villositaire totale ou subtotale de l'intestin grêle proximal et régressant après exclusion alimentaire du gluten de blé et des prolamines équivalentes des trois autres céréales toxiques (seigle, orge, avoine).
La MC est une maladie méconnue, particulièrement en France. Contrairement aux croyances habituelles, la MC n'est pas l'apanage de l'enfant et elle est reconnue dans près de 20% des cas après 60 ans.
Sa présentation clinique est souvent trompeuse chez l'adulte. Les troubles digestifs sont le plus souvent peu spécifiques (ballonnements, douleurs abdominales), négligés par le patient et la diarrhée n'est pas constante.
Des manifestations extra-digestives peuvent révéler la maladie : dermatite herpétiforme, neuropathie, arthrite inflammatoire. D'autres affections auto-immunes volontiers associées sont parfois au premier plan : thyroïdite, diabète, cirrhose biliaire

http://www.afdiag.org/index.php?page=13&expo=1

http://www.esculape.com/hepatogastro/coeliaque_malad.html

http://www.maladiecoeliaque.com/mcdiag1.htm

http://advitae.net/article.php?day_news=15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
De la consommation intelligente des aliments...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aliments spéciaux "vieux cheval"
» Quels aliments sont particulièrement appréciés par les calopsittes ?
» Commande groupée d'aliments crus surgelés pour chiens / chats
» Consommation en traction
» Délai d'attente consommation du lait après vermifuge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Le végétar/lisme-
Sauter vers: