Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 N'ouvrez pas la cage aux oiseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: N'ouvrez pas la cage aux oiseaux   Mar 28 Fév - 22:11

url: www.lesoir.be/rubriques/s_e_n_s/page_5763_412756.shtml

mise à jour le 24/02/2006 à 16h11 - Bruxelles - vendredi 24 février 2006,
16:03

N'ouvrez pas la cage aux oiseaux

Pris de panique, de nombreux propriétaires de canaris, perruches et autres perroquets lâchent volontairement leurs oiseaux dans la nature. Ce qui fait courir des risques graves non seulement à leurs anciens protégés, mais également à l'équilibre de la faune.

La Ligue royale belge pour la protection des oiseaux s'inquiète d'une conséquence de la psychose entourant l'épizootie de grippe aviaire. Mercredi dernier, un propriétaire de canaris et de perruches a été observé près des étangs Mellaerts à Woluwe-Saint-Lambert en train de relâcher ses oiseaux.
D'autres cas similaires auraient été signalés à la ligue de protection des oiseaux. Outre le fait que ces oiseaux n'ont, pour la plupart, aucune chance de survivre dans la nature et mourront rapidement de froid et/ou de faim, ceux qui parviendront à s'en sortir deviendront aussitôt des agents perturbateurs pour notre avifaune indigène, indique vendredi la Ligue.

Elle donne comme exemple les perruches à colliers, relâchées près du Heysel et qui se sont multipliées de manière inquiétante. D'autres exemples pourraient être cités comme les perruches Alexandre, les canards mandarins, les écureuils de Corée ou les crapauds buffles. Chacune de ces espèces, lorsqu'elle parvient à s'adapter, prend une niche écologique au détriment de l'une ou plusieurs de nos espèces indigènes, insiste la LRBPO.

Celle-ci rappelle également que le virus H5N1 n'a pas touché la Belgique et que les contrôles sont nombreux et quotidiens. L'association tient en outre à préciser que les anatidés (cygnes, canards) trouvés récemment porteurs du virus en Europe ne sont pas des oiseaux migrateurs type, mais des individus ayant fuit l'est de la Russie à la suite de conditions climatiques pénibles.
Il ne faut pas faire d'amalgame avec les nombreux oiseaux migrateurs (hirondelles, bruants, loriots, coucous et autres pouillots) qui vont bientôt nous arriver d'Afrique, souligne la ligue. Ceux-là proviennent de régions non touchées par le virus et empruntent un couloir migratoire sain principalement via Gibraltar.

Toujours selon la LRBPO, il n'y donc actuellement aucun risque à nourrir les oiseaux sauvages dans son jardin ni à ramasser un oiseau blessé et le conduire vers un centre de revalidation.

Enfin, la LRBPO condamne fermement les décisions de certains pays, comme l'Indonésie, dont certaines autorités locales encouragent et aident les habitants à tuer les oiseaux migrateurs et les espèces autochtones pour tenter de prévenir la propagation de la grippe aviaire.

(D'après Belga)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: N'ouvrez pas la cage aux oiseaux   Mar 28 Fév - 23:15

La psychose de la Grippe Aviaire



La psychose s'installe peu à peu et l'on apprend que les Espagnols commencent à relâcher dans la nature leurs canaris, perruches, bengalis... de peur d'être contaminés par le virus de la grippe aviaire.
Hier, m'étant rendu sur le site de Versailleux (Ain), afin d'y réaliser un reportage photo (voir fichier joint), après qu'un élevage de 11 000 dindes ait été frappé par la grippe aviaire, j'ai surpris des conversations de ruraux s'inquiétant du retour d'Afrique des hirondelles, dans quelques semaines. Certains ont déjà pris la décision de boucher les accès aux bâtiments agricoles et de détruire les nids existants.
En effet, on soupçonne que la contamination de l'élevage de dindes dombistes s'est faite par de la paille, changée récemment, et qui était préalablement stockée sous un hangar avec toit, mais ouvert à tous les vents. Les moineaux avaient évidemment librement accès à cet abri. Voilà donc que la piste de la contamination par une espèce d'oiseau terrestre commence insidieusement à faire son chemin. Du moineau à l'hirondelle rentrant du Nigéria, il n'y a qu'un pas qu'on s'apprête à franchir et qui va induire des comportements de rejet de l'avifaune dont on ne mesure pas encore les effets.
Le tout sur fond de désinformation des médias : le journal de 20 h de la 2, avant hier soir, avait confié à son infographiste la réalisation d'une jolie carte montrant la progression géographique de H5N1 depuis 1997 et surtout 2003. On y voyait un canard animé, volant de Chine en Roumanie et un autre qui reliait l'Asie au Nigéria, avec comme commentaire "la grippe aviaire a gagné l'Afrique sur le dos des oiseaux migrateurs". Les faits sont présentés comme certains, et il n'est fait aucune allusion à l'introduction plus que probable du virus par le flux massif et illégal de poussins entre la Chine et ce pays qui constitue pourtant son second débouché de volailles à l'exportation.
Il est clair que la filière avicole sait mieux communiquer que les ornithologues avec les médias. Et qu'elle réussit à discréditer les oiseaux sauvages pour mieux se poser en victime et imposer l'idée que le "poulailler mondial" serait parfaitement maîtrisée sur le plan sanitaire sans ces satanés oiseaux migrateurs.
Ceci étant, il ne faut pas non plus faire preuve d'angélisme : a ce stade de propagation de H5N1, les oiseaux sauvages ont dorénavant une part active dans l'extension de l'épizootie.
Alors oui, les hirondelles ont du souci à se faire... Quand on sait que les chouettes ont été clouées sur les portes des granges jusqu'à la décennie 70, on ne peut que s'inquiéter des traces que la grippe aviaire laissera dans l'esprit des gens, et en particulier dans notre inconscient collectif, siège de toutes les angoisses de l'humanité.

Yves THONNERIEUX

PS : ce texte et la photo d'accompagnement peuvent être repris sans me demander d'autorisation par les sites internet des uns ou des autres. Il faut faire contre-poids à l' "intoxication" massive, non par le virus de la grippe aviaire mais par des lobbys très puissants. Le silence de la LPO devient difficilement tenable, ne trouvez-vous pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
Blacksad
Protecteur actif


Nombre de messages : 131
Localisation : Val d'oise
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: N'ouvrez pas la cage aux oiseaux   Mer 1 Mar - 1:49

Les gens sont fous ! On n'attrape pas la grippe aviaire comme ça ! C'est encore la faute des médias qui propagent de fausses informations qui créent la psychose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: N'ouvrez pas la cage aux oiseaux   Aujourd'hui à 2:54

Revenir en haut Aller en bas
 
N'ouvrez pas la cage aux oiseaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cage pour oiseaux
» "Ouvrez la cage aux oiseaux"...
» Ouvrez la cage aux oiseaux
» cage batterie en metal oiseaux
» ou est installer la cage de vos oiseaux ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Infos, articles, communiqués-
Sauter vers: