Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les conséquences de l'obligation de confinement des oiseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Les conséquences de l'obligation de confinement des oiseaux   Mar 28 Mar - 16:45

Depuis le 1er mars, tout belge, éleveur ou particulier, est tenu de confiner ses oiseaux...

Petite info: Stefaan.Platteau@Dilbeek.be

http://tinyurl.com/h5ln6

Nicole



http://www.dhnet.be/dhinfos/article.phtml?id=145358

Massacre à Dilbeek (08/03/2006)

La psychose de la grippe aviaire pousse le bourgmestre à abattre une série de canards pour sauver... des vaches!

DILBEEK Guy Vermeiren n'en revient toujours pas. Cet habitant de Schepdaal (Dilbeek, commune située dans la périphérie ouest de Bruxelles) parle "d'acte de barbarie de la part d'un sauvage fou" lorsqu'il évoque les faits auxquels il a assisté lundi soir.Aux alentours de 17 h ce jour-là, l'homme voit débarquer plusieurs chasseurs sur sa propriété située aux abords de la chaussée de Ninove, à hauteur de Schepdaal. Armés de fusils de chasse, ils demandent alors à Guy de rester à l'abri et procèdent aux ordres qui leur ont été donnés: abattre les canards se promenant sur l'étang.

"C'était une scène digne d'un film d'horreur! De mon restaurant, on entendait les coups de feu l'un après l'autre. Ils ont tué des canards, des oies blanches, des bernaches du Canada, des colverts... Cet acte barbare a duré bien plus d'une heure lundi soir. Mardi matin, un camion de la commune est venu chercher toutes les carcasses. Des hommes tout de blanc vêtus se sont chargés de les ramasser", détaille Guy Vermeiren tout en s'interrogeant sur la "folie" de cette action ordonnée par le bourgmestre de Dilbeek, Stefaan Platteau.

Bourgmestre qui, de son côté, détient une tout autre version. Préférant d'abord parler d'une dizaine de canards abattus, il évoque ensuite la possibilité d'une vingtaine, mais nie les faits dont la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux l'accuse également, à savoir: une centaine d'oiseaux tués en une journée.

Il préfère aborder les actes sous l'angle de mesures de précaution prises pour la sécurité de sa population. "Un fermier de notre commune s'est retrouvé empesté par des poules. Il a alors demandé une autorisation pour abattre les canards gênant son bétail la semaine dernière. Cette autorisation lui a été refusée. Lundi matin, j'ai abordé la question en collège et avec la police. C'est alors que j'ai donné l'ordre d'abattre ces bêtes en effet. J'ai agi ainsi pour le bien du fermier. Imaginez-vous que cet homme se retrouve un jour avec toutes ces vaches contaminées par la grippe aviaire! Le danger est évident! Je n'ai aucune envie de me retrouver un jour responsable du désastre économique que pourrait subir ce fermier en cas de contamination de son bétail par la grippe aviaire", s'exclame Stefaan Platteau.

Quant à savoir s'il ordonnera bientôt d'autres mesures de la sorte sur son territoire, le bourgmestre répond qu'il s'agissait là d'un "cas exceptionnel". En attendant, les habitants, eux, sont sous le choc.

BRUXELLES Inutile de préciser que les associations de défense des animaux se sont aussitôt insurgées contre cet abattage massif d'oiseaux à Dilbeek lundi soir. Ainsi, la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux a immédiatement réagi en invitant les autres associations, telles que Veeweyde et Animaux en péril, à la soutenir en portant plainte également contre le bourgmestre de Dilbeek, Stefaan Platteau.

"La psychose entourant la grippe aviaire vient d'atteindre un point culminant dans la commune de Dilbeek. Ce fait dramatique démontre à quel point les gens sont mal informés par les administrations au sujet de la
grippe aviaire. De très nombreuses personnes continuent à considérer les oiseaux sauvages comme un danger permanent. Certains les fuient tout simplement alors que d'autres décident de les abattre immédiatement. Le secrétaire de notre Ligue reçoit quotidiennement de nombreux appels à ce sujet. Mardi matin encore, un membre de l'association signalait qu'un habitant de Zellik, refusant de confiner ses oies, passait son temps à tirer sur le moindre oiseau osant s'aventurer dans son jardin. Si la grippe aviaire ne menace encore aucun de nos oiseaux pour l'instant, la bêtise humaine a déjà causé la mort de plusieurs centaines d'entre eux. Certains arrachent les nids d'oiseaux, d'autres tuent sans scrupule leurs poules.
Cette semaine, une cage d'oiseaux pleine a été abandonnée sur une poubelle à Schaerbeek. On retrouve des cadavres partout, c'est hallucinant", s'exclame Hugues Fanal, directeur de la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux.

Et au défenseur d'oiseaux d'ajouter que, depuis la création de la Ligue en 1979, jamais les Centres de revalidation pour oiseaux handicapés n'avaient été aussi désertés. "Les personnes qui découvrent un oiseau blessé ou malade paniquent et préfèrent ne pas y toucher."


La Ligue espère obtenir au plus vite des nouvelles des autres associations quant au cas Dilbeek, histoire de pouvoir porter plainte contre le bourgmestre en plus grand nombre afin "qu'il ne répète pas son acte".

Nawal Bensalem

© La Dernière Heure 2006
=====================================================
METRO
« La grippe aviaire a bon dos »

BRUXELLES «On profite de la grippe aviaire pour régler les affaires de personnes du coin », regrette Hugues Fanal, directeur de la Ligue royale belge pour la protection des oi-seaux. Il réagissait à la décision du bourgmestre de Dilbeek, Stefaan Plateau (VLD), d'avoir fait abattre lundi une centai-ne d'oiseaux sauvages et domestiques fréquentant l'étang de Schepdaa1. «Les oiseaux ont été abattus par des chasseurs et des experts sont venu ramasser les cadavres mardi, essayant de faire croire qu'ils étaient atteints d'une quelconque maladie, a expliqué Hugues Fanal.
« Il s'agit de onze ca-nards retournés à l'état sauvage qui avaient été abandonnés par leur propriétaire et qui pouvaient constituer un danger pour le bétail du voisin » s’est défendu le bourgmestre.
D'autres cas similaires ailleurs
==========================================================

http://www.dhnet.be/dhinfos/article.phtml?id=145356

Il refuse le confinement (08/03/2006)

Dénoncé par son voisin, Michel Charon a assisté à la saisie de ses poules et palmipèdes

FEXHE-LE-HAUT-CLOCHER Ce n'est pas sans surprise que Michel Charon, 52 ans, a vu débarquer, mardi matin, dans son jardin les forces de l'ordre. Les policiers locaux étaient accompagnés d'un éleveur liégeois et venaient opérer une saisie de volaille. Michel qui possède neuf poules, un coq, une oie, deux canards et trois cannes ne voit pas l'utilité de confiner ses volailles. "Le fait de confiner les bestioles relève de la torture envers les animaux. Si je les confine les deux canards vont à coup sûr se battre", explique Michel qui regrette de faire l'objet d'une telle mesure. Reste que la police est liée par les directives de l'Afsca. Et, lorsqu'un pareil cas est relevé, il doit être régularisé dans les 24 heures. "Ici, il a eu 48 heures. L'inspecteur de quartier est venu l'avertir samedi. Lundi, rien n'était encore fait et aujourd'hui nous avons bien dû effectuer la saisie", explique Didier Paquet inspecteur principal à la zone de police Hesbaye.

Reste que la saisie ne calmera sans doute pas les tensions dans le voisinage. Car, c'est un appel d'un voisin de Michel, le 2 mars dernier, qui est à l'origine d'une scène des plus rocambolesques. "Nous nous sommes présentés à son domicile et il a refusé d'ouvrir la porte", poursuit Didier Paquet.

"Oui, et je les ai vus escalader la haie en passant par chez mon voisin qui était ravi. C'est détestable de voir des gens rentrer comme ça chez vous sans y être invités", regrette Michel bien décidé à s'opposer à la saisie.
Michel se serait alors rué sur l'inspecteur de quartier. "Nous avons été contraints de le maîtriser avec une clé de bras", explique Didier Paquet.

Reste que la police plutôt que de faire exterminer les volailles a préféré les confier à un éleveur qui les conservera une semaine. Le temps pour Michel de placer ses filets. Le quinquagénaire après une inspection pourra alors récupérer sa basse-cour.

Tout est bien qui finit bien sauf peut-être ce fait de rébellion qui n'a pas échappé au parquet de Liège d'autant qu'il y a deux jours c'est à la suite d'un accident en état d'ébriété que Michel était une première fois aux prises avec les forces de l'ordre.

A. Vbb.

© La Dernière Heure 2006

Abandons de chats

La psychose grandit en France

PARIS Les abandons de chats se multiplient dans la région de Lyon (centre-est), proche de la zone la plus touchée par la grippe aviaire en France. Cette vague d'abandons a débuté après la confirmation jeudi de la présence du virus HSN1 de la grippe aviaire sur un chat récemment découvert mort sur l'Ile allemande de Rügen (nord-est).
La SPA de Lyon, qui dispose d'un refuge principal à Brignais (Rhône) et de deux antennes dans les départements limitrophes de l'Ain et l'Isère, a recueilli 40 chats abandonnés à Brignais rien que dans la journée de samedi.

Peste porcine...
Le ministre néerlandais de l'Agri-culture Cees Veerman a annoncé hier de nouvelles mesures de contrôle des porcs en provenance de l'ouest de l'Allemagne, où la présence de la peste porcine a été confirmée dans plusieurs élevages. Les services sanitaires néerlan-dais (VWA) Vont contrôler tous les porcs importés de cette région et effectuer des tests auprès d'établissements néerlandais ayant reçu ces animaux au cours des six dernières semaines. Ces contrôles sont destinés à empêcher la propagation de la peste porcine aux Pays-Bas.

Le poisson et les fientes véhicules de grippe aviaire?

=================================================================
METRO

BERLIN Un scientifique allemand a déclaré que l'introduction de fientes de volailles infectées dans la chaîne alimentaire via les poissons serait probablement à l'origine de la propagation du virus de la grippe aviaire, et non pas les oiseaux migrateurs.

«Nous nous éloignons de l'hypothèse qui tenait les oiseaux migrateurs pour responsable», a déclaré josef H. Reich-holf, un professeur de zoolo-gie de l'université de Munich, dans un commentaire publié dans le journal « DieWelt ». Reichholf a déclaré que la propagation du virus d'est en ouest ne suit pas les principales routes migratoires et ne se produit pas au moment de l'année concerné par les migrations. Il a également mis en doute l'idée selon laquelle le chat infecté par le H5N1 en Allemagne avait été contaminé en mangeant des cygnes, canards ou oies mortes. Reichholf estime plus probable que le vecteur de la mala-die soit l'utilisation massive de fientes de volailles comme fertilisant sur les champs. Les fientes de volailles auraient ainsi été emportées dans les lacs et les rivières et ingérées par les poissons ou autres animaux aquatiques. Les poissons contaminés auraient ensuite été mangés par les oiseaux et les animaux. Le poisson est également utilisé comme protéine dans la nourriture animale, y compris celle destinée aux volailles. Reichholf a indiqué que les chats infectés par le virus au Vietnam avaient mangé du poisson. Trois d'entre eux sont morts en août dernier. Selon lui, l'expansion du virus de la grippe aviaire dans l'est de l'Asie indique que les animaux sauvages ont été infectés par les volailles et leurs fientes, et non l'inverse. «Nous devrons cohabiter avec le virus dans le futur», ajoute Reichholf. «Il était d'ailleurs peut-être déjà présent depuis des années et nous l'ignorions car les oiseaux qui mourraient chaque hiver n'étaient pas soumis à des tests», conclut-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Les conséquences de l'obligation de confinement des oiseaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BAGUER LES OISEAUX
» levée du confinement des volailles
» [Parc des oiseaux] Confinement des oiseaux en vue de la grippe aviaire
» Achetez vos oiseaux légalement
» pour vers, parasites, poux et gale... des oiseaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Infos, articles, communiqués-
Sauter vers: