Tout savoir sur l'actualité dans la protection des animaux, agir par des pétitions, des lettres, des manifestations, et se faire de nouveaux amis!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Biosimulation : vers l’arrêt des expériences sur les animaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkana
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3124
Age : 35
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Biosimulation : vers l’arrêt des expériences sur les animaux   Lun 3 Avr - 13:57

Biosimulation : vers l’arrêt des expériences sur les animaux ?

http://www.radioactif.com/technologie/3359/biosimulation-vers-larret-des-experiences-sur-les-animaux.html

Biosimulation : vers l'arrêt des expériences sur les animaux ?

Un regroupement de chercheurs de l'Institut méditerranéen d'études avancées (Imedea) et de l'Université de Valence travaille sur un projet européen de simulation des organes du corps. À terme, ces recherches pourraient déboucher sur des expérimentations médicales par ordinateur.
Qu'est-ce que la biosimulation ? Dans les industries de l'automobile ou de l'aéronautique, les ingénieurs conçoivent désormais une grande partie de leurs produits, quand ce n'est pas tous, par ordinateur. Toutes les parties mécaniques sont simulées, économisant nombre de prototypes défectueux et faisant gagner un temps énorme aux concepteurs, qui peuvent ainsi sortir ou tester un produit dont les plus gros risques auront été éliminés lors de la simulation.

En biosimulation, on applique le domaine de la simulation par ordinateur au monde du vivant. C'est ainsi que l'Imedea et l'Université de Valence ont mis au point plusieurs modèles de cœurs, dans lesquels toutes les dynamiques de flux sanguins, les mouvements musculaires, etc. sont parfaitement simulés.
Il est désormais possible d'observer virtuellement l'incidence qu'entraîneront une veine bouchée ou un mauvais médicament, car ces modèles réagissent aussi aux différentes molécules médicamenteuses.

Il est clair que les produits ainsi simulés seront testés sur le monde du vivant avant leur commercialisation. Mais cette technique permet surtout d'éliminer nombre de risques et d'accidents qui ne se vérifiaient ou n'étaient mis en évidence que lors des tests. Bien sûr, le risque zéro n'est pas encore atteint, mais cette avancée permettra d'épargner les complications que peuvent connaître les cobayes.

De plus, la recherche sur un vrai nouveau médicament* peut prendre 12 ans d'ordinaire, une grande partie de ce temps étant dévolu aux tests sur des cobayes. La biosimulation permettra donc à terme une sortie plus rapide des médicaments et fera baisser considérablement le nombre d'animaux cobayes, ce qui ouvrirait la voie aux défenseurs des animaux à de vrais contrôles dans les laboratoires, et des risques moindres pour les cobayes humains.

* *Plusieurs des médicaments actuels, en changeant une molécule dans leur composition, n'affectent en rien leur produit ni ses vertus thérapeutiques, mais permettent aux industries pharmaceutiques de prolonger un brevet en en créant un nouveau tout en éclipsant des médicaments génériques concurrents.*

Par Alexis Le Marec

--
Daniel
Co-webmaster AFIPA
http://www.afipa.net
*********************
Webmaster Acmsa
http://wolf.31.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://groups.msn.com/protegeonslesanimaux
 
Biosimulation : vers l’arrêt des expériences sur les animaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Washington et Myrtle Beach c'est réservé!
» JAPON : Arrêter le massacre d'animaux innocents !
» pétition pour arrêter la vente d''animaux en animalerie
» Arrête de sauter sur les gens !!!!!! xD
» Transition vers une eau aux paramètres différents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Protégeons les animaux :: Les maltraitances :: La vivisection :: Général-
Sauter vers: